Notre « second cerveau » doit se mettre au régime

Dernière mise à jour: mai 2012 | 3206 visites
scan-hers-dr-oz-170-400_03.jpg

news Un régime riche en graisse et en sucre permet à notre « second cerveau », qui contrôle le tube digestif, de conserver sa jeunesse. Et ce n’est pas bon pour le poids !

Ce « second cerveau », c’est le système nerveux entérique (SNE), composé de millions de neurones situés tout au long du tube digestif. Il joue un rôle crucial dans le contrôle de nombreuses fonctions : régulation de la motricité digestive, absorption des nutriments, modulation de la barrière intestinale... Et qu’en est-il, spécifiquement, de la régulation de la prise alimentaire ?

Une équipe de l’Inserm (Institut national français de la santé et de la recherche médicale) s’est penchée sur la question, et elle rend compte de ses résultats dans le « Journal of Physiology ». Des souris jeunes ont été soumises à une alimentation riche en graisse et en sucre, et il s’est avéré que ce régime freinait le vieillissement « normal » du tube digestif, en l’incitant à maintenir une prise alimentaire maximale (alors qu’avec l’évolution vers l’âge adulte, les besoins devraient naturellement diminuer).

Les chercheurs considèrent que ces observations, qui rejoignent des processus constatés chez les personnes en surpoids, devraient dégager de nouvelles approches nutritionnelles spécifiquement orientées vers l’activité de notre « second cerveau ».


publié le : 08/05/2012 , mis à jour le 07/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci