ad

Sans-abri : 30 ans de vie en moins

Dernière mise à jour: mai 2012 | 3515 visites
man-arm-dakloos-170_400_02.Jpg

news Une étude britannique a établi un constat dramatique : les personnes sans abri voient leur espérance de vie réduite de trente ans par rapport à la population générale.

Ces chercheurs de l’université de Sheffield ont examiné les certificats de décès (entre 2001 et 2009) concernant quelque 1.800 personnes, identifiées comme sans-abri ; c’est-à-dire qui dormaient dans la rue, dans des centres d’hébergement d’urgence ou qui s’adressaient à d’autres structures d’accueil (extrêmement) précaire. Les résultats de cette enquête, relayés par nos confrères de la BBC, montrent que :

- l’âge moyen de décès d’une personne sans abri s’établit à 47 ans – 43 ans pour les femmes -, contre 77 ans pour la population britannique générale, soit trente ans d’espérance de vie en moins ;

- les médicaments et l’alcool sont à l’origine d’un nombre fréquent de décès ;

- les sans-abri sont neuf fois plus exposés aux tentatives de suicide ;

- ils sont beaucoup plus susceptibles de mourir prématurément suite à un accident de la circulation, une maladie infectieuse, ou une chute.

Ces données confirment de précédentes observations, ailleurs en Europe. Les auteurs considèrent que des mesures « urgentes » doivent intervenir.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub