Une soupe aux légumes saine et équilibrée

Dernière mise à jour: mai 2012 | 5788 visites
menu-soep-kom-170_400_01.jpg

news Voici quelques conseils qui devraient vous permettre de préparer un potage riche en vitamines et minéraux, pauvre en graisses et en sel… Sain et équilibré !

Utilisez toujours des légumes frais ou surgelés. Evitez les conserves.

Ajoutez un minimum de sel à l’eau de cuisson. Veillez à bien laver les légumes avant de les couper en morceaux. Laissez-leur la peau, riche en vitamines et fibres, et vu que les légumes seront cuits dans une eau portée à ébullition. De plus, cela vous facilitera la tâche et ce n’est pas dérangeant si vous passez le potage au mixer. C’est moins appétissant si vous décidez de servir un potage avec des morceaux de légumes. Cela peut également être nettement moins goûteux et certains légumes peuvent être très filandreux.

Fade ? Rajoutez des épices ou des herbes aromatiques !

Si vous souhaitez ajouter des cubes de bouillon à votre potage, privilégiez les cubes de bouillon dégraissés et limitez leur nombre, car ils renferment une forte concentration en sel.

Si vous ajoutez un os à moelle, un bouilli, un morceau de lard ou encore un poulet, votre potage sera tout sauf diététique et hypocalorique.

Evitez d’ajouter du beurre, de la crème, du fromage frais après avoir passé les légumes cuits au mixer.

Evitez de rajouter du sel dès que le potage est prêt. S’il vous paraît fade, ajoutez-y des épices ou des herbes aromatiques. Sinon, d’emblée, ajoutez à vos légumes et à votre eau de cuisson un bouquet garni. Poivrez à volonté. Oignons, céleri, ail, échalotes permettent de donner du goût sans être néfastes pour la santé, comme l’est le sel.

Evitez d’ajouter des pâtes, vermicelles, riz, pommes de terre ou encore des liants…

Certaines combinaisons de légumes ne nécessitent d’ailleurs pas d’ajouter des pommes de terre ou des liants à base de maïs. (ex. la soupe de chicons, de brocolis et courgettes). Le céleri ou le potiron ont un pouvoir liant particulièrement appréciable et ils renferment quatre fois moins de calories que les pommes de terre.

Evitez, lorsque vous cuisez les légumes, de les noyer dans l’eau. Mieux vaut ajouter progressivement de l’eau à vos légumes qui sont en train de cuire pour que le potage soit goûteux, onctueux et qu’il ne ressemble pas, en fin de course, à « de l’eau de vaisselle ».

Le plus rapidement possible au réfrigérateur

Si vous décidez de servir un potage avec des morceaux de légumes, veillez à ce que ceux-ci ne cuisent pas trop longtemps, de sorte qu’ils restent croquants et conservent un maximum de leurs vitamines.

Lorsque vous prévoyez – ce qui est généralement le cas – de préparer du potage pour plusieurs jours, laissez-le refroidir le plus rapidement possible en le transvasant dans des récipients ou des boîtes alimentaires. Attendez avant de fermer le couvercle des boîtes que le potage soit tiède, mais disposez toujours un couvercle en diagonale sur la boîte avant que le potage n'ait eu le temps de refroidir et que le moment soit venu de fermer hermétiquement les couvercles en veillant à libérer l’air de ces récipients.

Placez le plus rapidement possible le potage au réfrigérateur afin que les bactéries n’aient pas le temps de se développer ou que la soupe ne surisse. Certains potages, comme celui au cresson ou au cerfeuil, surissent plus facilement que d’autres. Ne laissez jamais une soupe refroidir dans sa casserole de cuisson, que ce soit dans la cuisine, dans une pièce plus fraîche ou à l'extérieur.

Le potage, dès qu’il est prêt et qu’il est tiède, peut être mis au congélateur. Veillez à mettre la soupe dans des conditionnements assez petits de sorte que vous ne deviez décongeler que de petites quantités. Un potage décongelé ne pourra pas être recongelé ! De même, afin de préserver les saveurs, évitez de réchauffer de trop grandes quantités de soupe à la fois.

La soupe permet d’obtenir – à raison d’un ou deux bols par jour – votre ration quotidienne de légumes.


publié le : 26/02/2012 , mis à jour le 08/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci