7 conseils contre le ronflement

123-snurken-apneu-slaapapneu-2-15.jpg

news Le ronflement peut fortement perturber la qualité du sommeil du ronfleur (en raison des conséquences des apnées) et le cas échéant de la personne qui partage son lit.

Que peut-on faire pour limiter le phénomène et quand faut-il consulter un médecin ?


1° - Perdre du poids. Pour les personnes en surpoids ou obèses, maigrir est peut-être l’étape la plus importante pour réduire les problèmes de ronflement et d’apnées du sommeil.

La gravité de ces problèmes diminue avec la perte de poids parce que la graisse disparaît aussi des parois des voies respiratoires, et l’air a plus d’espace pour circuler. La perte de poids a également un effet positif sur le travail des muscles qui soutiennent la gorge.

2° - Éviter l’alcool. Limitez votre consommation d’alcool, en particulier juste avant d’aller dormir. L’alcool détend les muscles de la gorge, réduisant le passage pour l’air.

3° - Arrêter de fumer. Le tabac fait gonfler les muqueuses et augmente la production de mucus, avec un phénomène d'obstruction des voies respiratoires.

4° - Arrêter les somnifères.

5° - Utiliser des gouttes ou un spray nasal.

6° - Dormir sur le côté. Les ronflements peuvent empirer quand on dort sur le dos. Dormir sur le ventre ou sur le côté peut aider. Pour ce faire, des techniques existent, comme coudre une balle de tennis sur l’arrière du pyjama ou dormir avec un sac à dos rempli d’une matière souple. Dormir légèrement relevé, avec des oreillers supplémentaires, peut également être utile.

7° - Essayer des techniques comme les sangles au menton pour garder la bouche fermée, les patchs pour écarter les narines, les appareils électriques qui produisent des petites décharges quand on commence à ronfler, les oreillers anti-ronflements… Ces méthodes peuvent éventuellement aider, mais le succès n’est pas garanti.

Quand consulter ?


Tant que que le ronflement n’est pas dérangeant pour vous ou votre partenaire, vous ne devez pas consulter.

Un traitement est indiqué si :

• le sommeil de votre partenaire est perturbé par vos ronflements
• votre sommeil à vous est perturbé par vos ronflements
• vous présentez des symptômes d’apnées du sommeil

La prise en charge dépendra évidemment de la cause précise de vos ronflements. En cas d’apnées du sommeil, un traitement spécifique est nécessaire. Votre médecin vous orientera vers un ORL.

• Si la cause se situe dans le nez (par exemple une cloison déviée, des polypes…), le problème peut généralement être résolu par la chirurgie. Chez les enfants (et parfois aussi chez les adultes), le ronflement peut être supprimé en enlevant les amygdales et/ou les végétations.
• Le plus souvent, les ronflements sont associés à un passage trop étroit du nez à la gorge. Dans ce cas, il existe diverses opérations possibles. La chirurgie est particulièrement envisagée en cas d’apnées du sommeil.
• En cas d’apnées du sommeil, une neurostimulation peut être envisagée.
• Une autre possibilité est une prothèse buccale sur mesure, qui stabilise la mâchoire inférieure et maintient le pharynx ouvert pendant le sommeil. L’inconvénient est qu’il faut la porter toutes les nuits et qu’elle peut causer des douleurs et ne peut pas (encore) être utilisée avec une prothèse dentaire classique.

Voir aussi l'article : Pourquoi ronfle-t-on ?



Dernière mise à jour: septembre 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram