Les araignées sont très rarement dangereuses

getty_spin_pot_kind_2022.jpg

dossier

6 Belges sur 10 avouent avoir peur des araignées mais en réalité, seules quelques espèces peuvent être dangereuses pour l'homme, comme la veuve noire, la veuve noire à dos rouge australienne (ou araignée rousse) et l’araignée recluse brune, dite violoniste. Ces espèces ne vivent pas en Belgique, même si, de temps à autre, on peut se trouver face à une veuve noire qui s’est glissée dans des marchandises ou dans des meubles et a ainsi émigré jusqu'à nos latitudes. Mais pas de panique, de ce que l'on sait, la veuve noire ne peut pas survivre dans notre climat. En outre, la morsure de ces « araignées dangereuses » est rarement mortelle pour l'homme.

Voir aussi l'article : Piqûre (morsure) d’araignée ? C’est (presque) impossible

La morsure d’une araignée peut-elle être mortelle en Belgique ?

getty_spin_huid_beet_2022.jpg

Nos araignées ne sont généralement pas venimeuses. Certaines espèces de grande taille peuvent (très rarement) mordre, mais sans percer la peau. Et quand bien même ça arriverait, le poison de ces espèces n’est pas puissant et il occasionne tout au plus une tache rouge. L’araignée ne mordra que si elle se sent menacée ou qu’on veut l’attraper. En outre, elles sont utiles, puisqu’elles dévorent divers insectes, y compris ceux qui sont un fléau.

Voir aussi l'article : A télécharger : une app contre la peur des araignées

Les espèces d'araignée communes

123-dieren-spin-nacht-10-17.jpg

Araignée violoniste (Loxosceles reclusa)

  • 6 à 20 mm.
  • Brune ou jaune foncé.
  • Longue, poilée, fines pattes brunes.
  • Six yeux en paires disposées en demi-cercle.
  • Marque en forme de violon sur le dos. 

Elle préfère les endroits tranquilles et sombres, à l’intérieur ou à l’extérieur. On peut la trouver dans les greniers, les caves, les armoires, les conduites, les cartons, les chaussures ou derrière les meubles. Dehors, cette araignée se trouve dans les écuries, les granges, sous les troncs d’arbres, les pierres détachées ou les tas de bois. Elle ne mord que quand on la gêne, l’attrape ou qu’on essaie de l’écraser. Le mâle et la femelle sont (légèrement) venimeux. La réaction à une morsure dépend de la quantité de venin injectée et de la sensibilité de la personne à ce poison. Certains ne sentent rien alors que d’autres parlent d’une piqûre d’épingle et que certains ont une sensation de brûlure suivie d’une douleur plus ou moins intense.

Tégénaire domestique

  • La grande araignée domestique grise mesure jusqu’à 10 mm.
  • Habituellement de couleur brune à grise.
  • L’arrière de son dos est souvent orné de losanges plus clairs.

La grande tégénaire domestique est la géante de l’espèce. Les femelles peuvent atteindre 20 mm de long mais les mâles ont des pattes beaucoup plus longues, jusqu’à 7 cm, ce qui les rend plus flippants aux yeux de beaucoup de gens. On reconnaît aisément cette espèce aux deux taches plus claires au milieu du dos. Les taches plus claires à l’avant ne sont pas systématiques, contrairement aux taches en forme de points. Même si on peut trouver cette araignée dehors, elle a tendance à s’abriter dans les garages, les caves ou les greniers. Elles appartiennent à la sous-famille des araignées en toile d’entonnoir et ne sont pas venimeuses. 

Pholcidae ou pholque

  • Elle ressemble à celles de la famille des Opilions (qu'on appelle aussi "faucheux" ou "faucheurs" ou encore "faucheuses"). Elle a de très longues pattes mais son corps est composé de deux parties alors que celui des opilions est en une seule partie.
  • Sa toile est très désordonnée. L’opilion n’en tisse pas.

Cette espèce vit à l’intérieur. On en trouve souvent des spécimens à la fin de l’été et en automne. On peut la trouver en grande nombre dans les caves et sous-sols on l’appelle parfois l’araignée de cave, dans les greniers et parfois dans les pièces d'eau. Elle commence à bouger de manière frénétique quand elle est dérangée, pour effrayer l’intrus. Elle est venimeuse mais ses mâchoires sont trop petites pour transpercer la peau humaine et elle ne cause donc pas de problème.  

Araignée loup

  • Grande et poilue (jusqu’à 7,5 cm).
  • On la confond souvent avec la tarentule mais elle est inoffensive.

Araignée croix

  • L’espèce la plus courante. Elle est présente dans tous les jardins en automne.
  • La femelle est relativement grande, jusqu’à 17 mm.
  • Elle doit son nom à la croix formée de petites taches claires ou blanches qui tranchent sur son dos brun foncé ou jaune.
  • Elle est inoffensive.

Voir aussi l’article : Avalons-nous vraiment des araignées en dormant ?

Clubiona

  • Généralement jaune ou brune, avec une pilosité qui ressemble à celle d’une souris. Quelques sortes présentent un motif clair.
  • Longueur du corps de 5 à 7 mm.

La morsure de certaines espèces peut faire mal. On pense à la Clubiona jaune et à la Cheiracanthium punctorium.   

Clubiona jaune


  • Pâle. L’arrière peut être jaune ou beige, avec une vague rayure plus foncée le long du corps.
  • 6 à 10 mm.
  • 4 paires de pattes, la première plus longue que la quatrième.
  • Huit yeux foncés, de la même taille, en deux rangées horizontales.

Elles vivent normalement dehors mais s’aventurent à l’intérieur si elles y trouvent de petits insectes. Leurs stocks de nourriture diminuant en automne, elles pénètrent plus souvent dans les maisons.

La morsure est douloureuse et provoque une inflammation et un gonflement. Une rayure insensible peut apparaître. Il faut huit semaines pour s’en débarrasser. La douleur ou l’insensibilité à l’endroit de la morsure peut être suivie de sueurs et de nausées pendant 24 heures maximum.

Chiracanthe ponctuée (Cheiracanthium punctorium)

  • Elle mesure 15 mm maximum mais les mâles sont plus petits.
  • Le tronc et les chélicères (mâchoires) sont rouges, l’arrière jaune avec une ligne noire ou brunâtre.

L’araignée mord sans hésiter si elle se sent menacée. Elle aime les prairies sèches, mais on peut (rarement) la retrouver dans les intérieurs. Elle est capable de transpercer notre peau.

Symptômes d’une morsure : gonflement jaune et douleur intense autour de la morsure. La douleur est comparable à celle d’une piqûre d’abeille. La morsure suscite souvent mal de tête, vertiges, nausées, sueurs et frissons. Ils n’apparaissent qu’après quelques heures, quand le venin atteint le système nerveux central. Les symptômes s’estompent normalement après 3 jours mais peuvent parfois perdurer jusqu’à 8 semaines, en fonction de la quantité de poison. Dans de très rares cas, il peut y avoir formation d’un ulcère nécrotique (la chair meurt). La guérison est lente.

Voir aussi l'article : Pourquoi a-t-on peur des araignées ?



Dernière mise à jour: octobre 2022
Comment faire vite et bien le plein de vitamine D? Comment faire vite et bien le plein de vitamine D?
Vista-life pharma

C’est en hiver et au printemps que notre vitamine D est au plus bas. Découvrez comment la garder au top pour profiter de ses bienfaits.

En savoir plus
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram