Paracétamol et asthme chez l’enfant : pas de panique

news Certaines études d’observation ont suggéré que l’utilisation de paracétamol pendant les premières années de vie pouvait être associée à l’apparition, durant l’enfance, d’asthme, d’eczéma ou de rhino-conjonctivite. Aucun de ces travaux n’a toutefois pu déterminer si ce fait était attribuable au paracétamol, ou s’il s’expliquait par les conséquences des affections contre lesquelles le médicament avait été administré. De nouvelles recherches penchent pour la seconde hypothèse.

Il est établi que les antécédents d’infections respiratoires – surtout inférieures – constituent un facteur de risque d’asthme, rappelle le Centre belge d’information pharmaco-thérapeutique (CBIP). Or, ces maladies sont souvent traitées par le paracétamol. Une étude publiée dans le British Medical Journal (BMJ) s’est intéressée à un panel d’enfants à risque élevé (en raison d’antécédents familiaux) de développer un asthme. Les chercheurs ont voulu savoir si l’utilisation du paracétamol avant l’âge de 2 ans constituait un facteur de risque supplémentaire. Résultat : que le médicament ait été administré dans le cadre ou non d’une infection respiratoire, aucun lien de cause à effet n’a pu être établi. Le CBIP ajoute dès lors que « le paracétamol reste donc le premier choix dans la prise en charge de la fièvre chez l’enfant ».



Dernière mise à jour: juillet 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram