Les groupes sanguins

Dernière mise à jour: avril 2011 | 135860 visites

dossier On dénombre 4 groupes sanguins importants : A, B, O et AB et la présence d’antigène A-, B-, A-et B- ou l’absence d’antigènes aux globules rouges comme dans le cas du groupe O.

Répartition en Belgique
46% de la population appartiendrait au groupe O
42% de la population appartiendrait au groupe A
9% appartiendrait au groupe B
3% appartiendrait au groupe AB.

A côté des antigènes A et B, il existe encore un troisième antigène à la surface des globules rouges, c’est ce qu’on appelle le facteur rhésus. Les personnes qui ont des globules rouges qui ont un facteur rhésus sont qualifiés : ‘ rhésus positif’. Les autres seront rhésus négatif. 85% de la population est rhésus positif (Rh+) et seulement 15%, rhésus négatif (Rh-).

Les antigènes

Le groupe sanguin est représenté par deux types d’antigènes. Si vous êtes par exemple A+ cela signifie que vos globules rouges contiennent à la fois un antigène A et un facteur rhésus. Si vous êtes A-, vos globules rouges contiennent des antigènes A mais aucun facteur rhésus. Lorsqu’une personne avec un rhésus négatif reçoit du sang rhésus positif via transfusion sanguine, le sang du receveur va développer des anticorps contre les facteurs rhésus qu’il reçoit et il y aura une coagulation sanguine qui peut être dangereuse voire fatale.
Et ce, même si le groupe A, B, AB ou O a été respecté. Ce qui pose problème c’est la compatibilité des rhésus ou plutôt l’incompatibilité. Ce n’est plus que très rarement le cas…et certainement pas sous nos latitudes. De nos jours, le sang des donneurs et des receveurs est d’abord analysé en laboratoire et croisé pour tester les comptabilités avant toute transfusion.

Rhésus et grossesse

Lorsqu’une femme est rhésus négatif et que son partenaire est rhésus positif, leur enfant pourrait avoir du sang avec un rhésus positif. Lors de l’accouchement (surtout en cas de césarienne) il peut arriver qu’un peu de sang (souvent moins de 0,1ml) du sang du bébé entre en contact avec celui de la mère. Résultat : les facteurs rhésus du nouveau-né entrent ainsi en contact avec le Rh- du sang de la mère. La mère produira des anticorps contre le facteur rhésus. Lors d’une seconde grossesse, ces anticorps maternels vont être acheminés dans le placenta du fœtus. Si l’enfant est Rh+, les anticorps de la mère vont détruire le sang du bébé.
C’est la raison pour laquelle, le sang de la femme qui est rhésus négatif lorsqu’elle est enceinte d’un enfant rhésus positif est étroitement contrôlé quant à la présence d’anticorps pour ce rhésus et ce, également lors d’une primo-grossesse. En effet, il est toujours possible que quelques cellules sanguines fœtales entrent via le placenta en contact ou via une fuite avec celui de la mère qui aura démarré la production d’anticorps.
Après l’accouchement d’un enfant Rh+, la mère Rh- recevra une dose de rhésus immunoglobuline (piqûre de RhoGram®). Ce sérum prévient que des anticorps –rhésus ne soient produits et rendent une seconde grossesse particulièrement risquée.
Si l’on trouve toujours des anticorps-facteur rhésus pendant la grossesse, 2 possibilités s’offrent à vous : il convient d’opter soit pour un accouchement avant terme afin d‘éviter que le bébé ne développe une grave anémie.
Soit, on opte pour une transfusion sanguine chez l’enfant alors qu’il est toujours dans le fœtus de sa mère. On gagne ainsi un précieux temps pour que l’enfant naisse à terme sans prématurité ou autres risques de croissance insuffisante.

Hérédités des groupes sanguins et le facteur-rhésus

Les gènes qui déterminent le groupe sanguin et ceux qui déterminent les facteurs rhésus agissent de façon indépendante les uns des autres. Deux systèmes séparés qui travaillent de la façon suivante :

Le groupe sanguin est déterminé par le système ABO. Toute personne présente 2 de ces gènes qui ensemble déterminent le groupe sanguin. De chacun des parents, une personne reçoit un gène. Les gènes A et B sont aussi forts l’un que l’autre et dominent le gène O. Quelqu’un avec un groupe sanguin A (phénotype) aura comme génotype AA soit 2 gènes A ou un génotype AO soit un gène A et un gène O.

Si les deux parents ont un génotype AA, l’enfant aura indubitablement le groupe sanguin A puisqu’il aura reçu de son père et de sa mère à chaque fois un gène A.

Si l’un des parents a un génotype AA et l’autre un génotype AO, l’enfant sera de groupe A car le groupe AA est dominant par rapport au O.

Si les deux parents ont un groupe sanguin AO, la possibilité existe que leur enfant ait un groupe sanguin A dans 75% des cas mais aussi qu’il soit O dans 25% des cas. L’enfant dans ce dernier cas de figure aura à chaque fois reçu le gène O soit OO de chacun de ses 2 parents !

Groupes sanguins des parents Groupes sanguins de l’enfant
A+A A ou O
A+O A ou O
A+B A,B, O ou AB
A+AB A,B ou AB
B+B B ou O
B+O B ou O
B+AB A,B ou AB
O+O O
O+AB A ou B
AB+AB A,B ou AB

• Le fait que quelqu’un soit de rhésus positif ou négatif est déterminé par la présence ou l’absence du facteur D. Les personnes avec un génotype DD ou Dd auront un rhésus positif. Si D n’est pas présent alors il s’agit d’un génotype dd et donc d’un rhésus négatif.

Si deux parents ont un rhésus positif, cela signifie qu’ils ont soit un génotype DD , soit un génotype Dd. Si les deux parents ont un génotype DD ou si l’un des parents est DD et l’autre Dd alors l’enfant sera rhésus positif. Mais les deux parents peuvent également avoir un génotype Dd alors ils ont 25% de risque d’avoir un enfant de rhésus négatif. En effet, l’enfant aura reçu de chacun de ses parents le gène-d.

Donc, deux parents avec un rhésus positif (Rh+) auront un enfant qui pourra être Rh-. Inversement, 2 parents avec un Rh- ne peuvent pas avoir un enfant avec un Rh+ !

Compatibilité et combinaison des groupes sanguins lors de transfusion sanguine

L’axe vertical est le receveur. L’axe horizontal est le donneur.

0- 0+ B- B+ A- A+ AB- AB+
AB+ oui oui oui oui oui oui oui oui
AB- oui non oui non oui non oui non
A+ oui oui non non oui oui non non
A- Oui non non non oui non non non
B+ oui oui oui oui non non non non
B- Oui non oui non non non non non
O+ oui oui non non non non non non
O- oui non non non non non non non


publié le : 01/03/2011 , mis à jour le 15/04/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci