Maladie de Lyme : faites très attention aux tiques du jardin

Dernière mise à jour: juin 2021
wiki-ok-m-teek-Ixodes-scapularis-17-6-21.jpg

news Le risque de morsure de tique est souvent associé aux promenades dans les bois et les forêts, surtout hors des sentiers battus. Pourtant, dans une proportion importante de cas, l’incident se produit dans un jardin privé. Et il existe alors un risque d’infection, en particulier par la maladie de Lyme.

La plupart des morsures de tiques sont recensées de mars à octobre, sachant qu’elles sont plus nombreuses en mai, juin (pic) et juillet. Durant cette période, il est particulièrement important de surveiller de près la présence de tiques sur la peau (et de les retirer immédiatement, bien sûr), et ensuite l’apparition de symptômes caractéristiques (comme l’érythème migrant, une tache rougeâtre qui s’élargit autour du point de morsure).

La vérification est impérative au retour d’une promenade dans les bois, en particulier si on s’est baladé hors des sentiers et que des zones de la peau n’étaient pas bien couvertes (bras et surtout jambes). Toutefois, il est nécessaire aussi d’être attentif après avoir passé du temps dans un jardin, comme le prouvent des données recueillies en France et en Belgique.

Prudence et vigilance

Les deux pays ont mis en place un programme de signalement des morsures de tiques, et les observations se rejoignent. Ainsi, il apparaît d’abord que dans nos régions, environ 15% des tiques qui mordent les êtres humains sont porteuses de la bactérie Borrelia bugdorferi, responsable de la maladie (borréliose) de Lyme. Mais on estime (toujours dans nos contrées) que quelque 10 à 15% de tiques supplémentaires sont porteuses d’autres agents pathogènes, dont la dangerosité pour l’être humain est très variable.

Et en ce qui concerne l’endroit où s’est produite la morsure, dans quasiment la moitié des cas - 47% en France et 40% en Belgique en 2020 -, il s’agit du jardin. Jardin ou bois, la plupart des notifications sont associées à des activités de loisirs. Ces données confirment donc l’importance du risque de morsure dans les jardins privés, des environnements familiers perçus comme moins exposés qu’une balade en forêt. Un message de prudence et de vigilance est donc lancé à destination de la population.

Pour signaler les morsures de tiques.

• Belgique : TiquesNet
• France : CiTique

Voir aussi l'article : Les tiques et la maladie de Lyme

Source: Photo : Par Content Provider(s) : CDC/ Michael L. Levin, Ph. D. Photo Credit : Jim Gathany — http://phil.cdc.gov/phil/deé de fr.wikipedia à Commons., Domaine public, https://commons.wikimedia.o
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.