Faut-il craindre le retour de la diphtérie ?

Dernière mise à jour: mai 2021
123_difterie_bacterien_petrischaal_2021.jpg

news On pensait que la diphtérie était une maladie du passé, mais elle semble faire son retour dans différentes parties du monde. La bactérie responsable de la maladie renforce sa résistance à certains antibiotiques et des variations génétiques menacent de rendre la vaccination moins efficace à l'avenir. Un groupe international de scientifiques appelle à une grande vigilance pour empêcher l'émergence d'une nouvelle forme de diphtérie qui pourrait se répandre à travers le monde.

La diphtérie est une maladie infectieuse hautement contagieuse causée par la bactérie Corynebacterium diphtheriae. Ce germe produit des toxines particulièrement dangereuses pour les voies respiratoires supérieures, mais parfois aussi pour le cœur, le système nerveux et les reins. Elle peut également provoquer des ulcères de la peau. Dans certains cas, la maladie est mortelle. Les êtres humains peuvent s'infecter mutuellement en éternuant ou en toussant ou par contact direct, par exemple en s'embrassant ou en touchant une plaie chez autrui.

La diphtérie était autrefois une cause majeure de décès chez les enfants dans notre pays, mais la maladie a presque complètement disparu depuis que la Belgique a introduit une vaccination générale en 1959. Cependant, des cas sont toujours recensés dans différentes parties du monde, en particulier en Asie, principalement en Inde et en Indonésie. Et le nombre de diagnostics est en augmentation : en 2018, 16.651 cas ont été signalés dans le monde, soit plus du double de la moyenne annuelle entre 1996 et 2017.

Vaccin et antibiotiques : les inquiétudes

Un groupe international de scientifiques, coordonné par une équipe britannique (université de Cambridge), a examiné la manière dont la maladie a évolué au cours du siècle dernier pour comprendre à quel point elle représente une menace aujourd'hui.

Les chercheurs ont d’abord établi un « arbre généalogique génétique » des bactéries. Ils ont ainsi découvert 18 variants du gène qui produit les toxines pathogènes. Avec le temps, ceci pourrait rendre le vaccin actuel moins efficace pour protéger contre ces toxines. A ce stade, il n'y a pas encore de problème avec le vaccin, mais des évaluations régulières sont désormais indispensables.

Les personnes infectées par la diphtérie peuvent être traitées avec des antibiotiques. Mais cette étude révèle que la bactérie devient de plus en plus résistante à certains de ces médicaments, ce qui pourrait réduire l'efficacité du traitement.

Il faut rester vigilants

« Comprendre comment la diphtérie évolue et se propage est plus important que jamais », indique le coordinateur de ces recherches. « Nous devons rester vigilants, sinon nous courons le risque que la diphtérie redevienne une menace mondiale majeure, peut-être sous une forme différente et plus adaptée. »

Les spécialistes soulignent que la pandémie de Covid-19 aggrave la situation car elle complique les programmes de vaccination des enfants dans de nombreux pays.

Voir aussi l'article : Rats, porcs, singes... : la carte du monde de la menace pour notre santé

Source: Andy Furniere - journaliste santé / Nature Communications (www.nature.com/ncomms)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram