ad

Cancer du côlon : quel effet des médicaments contre l’hypertension ?

Dernière mise à jour: août 2020 | 6320 visites
123m-darm-poliep-kanker-29-7-20.jpg

news Des médicaments contre l’hypertension exercent-ils un effet protecteur contre le risque de développer un cancer du côlon (colorectal) ? Une association est en tout cas établie avec certains antihypertenseurs.

Les médicaments pris en compte ici ciblent l’angiotensine, une substance (peptide) qui joue un rôle fondamental dans la régulation et l’équilibre de la pression artérielle en entraînant, quand c’est nécessaire, une vasoconstriction, c’est-à-dire une diminution du diamètre des vaisseaux sanguins, ce qui augmente la pression artérielle. En cas d’hypertension, le fait de limiter ou de bloquer l’activité de l’angiotensine permet de mieux contrôler la tension artérielle.

Deux classes de médicaments agissent dans ce sens : les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA2). Certains travaux ont établi un lien entre ces médicaments et le risque de cancer colorectal, mais cet effet protecteur reste controversé.

Quelle relation de cause à effet ?


Une équipe chinoise (université de Hong Kong) a creusé la question, et elle avance des éléments qui ne manquent pas d’intérêt. Les dossiers médicaux de quelque 30.000 patients ont été analysés. Agés de plus de 40 ans, tous ont passé à l’entame une coloscopie négative (pour le cancer, mais avec détection possible de polypes), et 17% d’entre eux étaient traités par un ICE ou un ARA2. Le suivi a duré trois ans.

Le résultat montre que les patients sous antihypertenseur s’exposent à un risque réduit de 22% de présenter un cancer du côlon durant cette période, et que la baisse du risque est proportionnelle à la durée de la prise du médicament (chaque année de traitement augmente la protection de 5%). Il s’avère aussi que le degré de protection est plus marqué parmi les personnes de plus de 55 ans et celles avec des antécédents de polypes. Les auteurs soulignent donc l’association, mais ils n’expliquent pas la relation de cause à effet, et ils ajoutent que d’autres études sont nécessaires pour vérifier ces données.

Voir aussi l'article : Cancer du côlon : les symptômes d'alerte

Source: Hypertension (www.ahajournals.org/journal)
publié le : 03/08/2020 , mis à jour le 03/08/2020
ad
pub