Arrêt du tabac : comment les poumons récupèrent (en partie)

Dernière mise à jour: janvier 2021
123-roken-sigaret-stop-9-7.jpg

news Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer, car les poumons des gros fumeurs peuvent récupérer en partie s'ils renoncent complètement à leur dépendance.

C'est le message plein d'espoir d'une équipe britannique (Wellcome Sanger Institute). Nous savons que le tabagisme augmente le risque de cancer du poumon en raison des dommages à l'ADN des cellules. Jusqu'à présent, ces ravages étaient considérés comme définitifs, mais cela ne semble pas être tout à fait le cas. Les chercheurs ont en effet découvert que les fumeurs conservent un réservoir de cellules pulmonaires saines, capables - après l'arrêt total du tabac ! - de se multiplier et de remplacer certaines des cellules endommagées dans les voies respiratoires, et potentiellement cancéreuses. La récupération n'est pas complète, mais elle semble significative, et plus on arrête tôt, plus le bénéfice est marqué.

Les chercheurs vont s’attacher à mieux comprendre ce processus, qu'ils pourraient rendre encore plus efficace.

Voir aussi l'article : Arrêter de fumer : comment évolue le risque cardiovasculaire ?

Source: Andy Furinere - journaliste santé / Nature (www.nature.com)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram