ad

Ménopause et sexualité : 6 questions que vous vous posez

Dernière mise à jour: mars 2020 | 13743 visites

dossier Chaque femme vit sa ménopause de manière personnelle. Il en va ainsi de la sexualité, qui peut être affectée par une série de manifestations liées aux bouleversements hormonaux caractéristiques de la ménopause. En 6 questions : que faut-il savoir ?

1° - Qu’est-ce que la ménopause ?

La ménopause est une fatigue ovarienne. Les ovaires s’épuisent. Ils ne produisent plus d’hormones sexuelles féminines telles que l’œstrogène et la progestérone. Cela entraîne progressivement l’arrêt des règles ainsi que d’autres phénomènes plus ou moins désagréables (fatigue, anxiété, variation de poids, insomnie, douleurs articulaires, ostéoporose, sécheresse vaginale).

2° - Comment gérer ses symptômes ?

123-seniors-lopen-joggin-sport-170_07.jpg
Il y a deux manières naturelles de gérer les symptômes.

• Adopter une très bonne hygiène de vie dès la pré-ménopause : sommeil suffisant, bonne hydratation, alimentation saine et équilibrée, sport, exposition suffisante à la lumière naturelle, travailler son image corporelle.

• Prendre des phyto-oestrogènes soit via l’alimentation sous forme de graines germées (soja…), soit en capsule.

Il y a aussi deux approches médicales.

• Soigner chaque symptôme séparément. Ceci conduit souvent à une sur-médication (antidouleur, anxiolytique, somnifère...).

• Prendre des hormones de substitution sous diverses formes (transdermique, voie orale…).

Chacune des manières apporte son lot d’avantages et de risques.

La ménopause est un processus de vie naturel. Tout comme l’apparition des règles ou les changements du corps lors de la grossesse, il est important de l’intégrer dans son histoire de femme comme étant une phénomène positif.

3° - Ma libido va-t-elle baisser ?

123-koppel-slapen-bed-ouder-170_10.jpg
Votre désir sexuel et votre excitation seront modifiés par la ménopause, et, contrairement à une idée reçue, pas forcément de manière négative.

• Certaines femmes vivent la ménopause comme la fin de leur vie de femme et elle abandonnent complètement la sexualité.

• D’autres la vivent comme une libération par la fin de l’influence des cycles menstruels sur l’humeur et la libido. Elles se sentent plus stables et plus libres et s’épanouissent sexuellement lors de la ménopause.

• Pour d’autres enfin, qui intègrent la ménopause comme une phénomène naturel, cela ne change finalement pas grand-chose.

Le désir sexuel est d’origine endogène (interne, lié entre autres aux hormones) et exogène (externe, lié aux stimulus extérieurs). Tout au long de sa vie, il est vivement conseillé de prendre soin de son désir sexuel en l’exerçant avec les stimulus extérieurs. La chute hormonale aura alors moins de conséquences lors de la ménopause.

L’important est de prendre soin de sa santé sexuelle tôt dans sa vie de femme pour que la variation des hormones à la ménopause influence peu votre libido.

D’autres événements de la vie arrivent parfois en même temps que la ménopause et peuvent avoir une conséquence sur votre libido : départ des enfants de la maison, séparation, perte d’un parent, pension... Il est parfois plus aisé de dire « Je n’ai pas envie car je suis ménopausée » que de dire « Je n’ai pas envie car je vis quelque chose de difficile qui me rend moins disponible pour le sexe ».

4° - Suis-je moins désirable ?

La désirabilité dépend de l’estime de soi, de la confiance en soi et du regard que l’autre porte sur soi ainsi que la capacité à accueillir ce regard désirant. Avoir une bonne image corporelle est également important pour se sentir désirable.

Si vous avez pris l’habitude de prendre soin de vous dans ces différents domaines, votre désirabilité ne sera pas influencée à la ménopause. Si vous subissez la ménopause, il y a de fortes chances que vous vous sentiez moins à l’aise dans votre peau, que vous ayez moins d’estime de vous et perdiez de la confiance en vous. Vous vous sentirez donc moins désirable.
Les hommes aussi ont des petites modifications sexuelles liées à l’âge : s’il rencontre des difficultés d'érection, ce n’est probablement pas parce que vous n’êtes pas désirable.

5° - La sécheresse vaginale est-elle une fatalité ?

123-koppel-bed-oud-5-9.jpg
La chute des œstrogènes influencera votre excitation (c’est-à-dire la réaction du corps au désir sexuel : pour un homme cela se traduit par l'érection et pour la femme par la lubrification vaginale). Il est fort probable que votre vagin sera moins lubrifié.

Là où les hommes ont une solution avec une pilule bleue, les femmes disposent d'une solution trouvée voici des milliers d’années par les Egyptiens : le lubrifiant. Il sera votre meilleur allié. Et vous êtes invitée à l’utiliser régulièrement. Il doit faire partie intégrante de votre vie et devenir un produit aussi banal que le dentifrice.

6° - Un clitoris douloureux ?

Certaines femmes se plaignent de leur clitoris douloureux. En fait, à la ménopause il peut se produire une rétraction du capuchon du clitoris. Le clitoris étant plus exposé, il réagit (aux vêtements serrants, à la couture du jeans…). Si cela vous arrive il est important de laisser à votre corps l’espace dont il a besoin.

► Cet article a été rédigé par Lidwine Arendt, sexologue.


publié le : 19/03/2020 , mis à jour le 17/03/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci