Quels sont les risques du gaz hilarant ?

Dernière mise à jour: novembre 2019 | 2738 visites
123m-lachgas-19-10-19.jpg

news Le gaz hilarant est devenu un must lors de certaines soirées festives. Son inhalation via un ballon provoque un effet euphorisant. Mais attention : ce produit présente des dangers sérieux pour la santé.

Le gaz hilarant est en fait du protoxyde d'azote (ou oxyde nitreux : N2O). Les utilisateurs festifs vident la cartouche dans un ballon avant d’inhaler le gaz, ceci afin d'éviter les brûlures par le froid de la bouche et de l’arbre respiratoire survenant en cas d’inhalation directe. La sensation est euphorisante. Quels sont les dangers ?

Effets immédiats

• vertiges
• malaise
• nausées, vomissements
• irritation respiratoire
• sensation d'ivresse
• désorientation, confusion
• perte d'équilibre
• troubles de la coordination (avec risque d'accident : chute, accident de la route...)

La consommation simultanée d'alcool amplifie ces effets.

Risques graves

Une consommation excessive de gaz hilarant peut avoir des conséquences sévères.

Carence en vitamine B12. Avec alors des troubles neurologiques persistants. Le gaz hilarant perturbe l'activité de la vitamine B12, indispensable au bon fonctionnement du système nerveux. Une sensation de perte auditive et de picotements dans les mains et les pieds sont typiques de ce phénomène. À un stade avancé, la motricité est considérablement affectée. Les personnes avec un faible apport en vitamine B12 - comme les végétaliens et les végétariens (à défaut de supplémentation) et les alcooliques - courent un risque plus élevé.

Dommages aux nerfs (myéloneuropathie). Ceci se traduit par un engourdissement persistant des membres avec des picotements et parfois des douleurs aux jambes, aux pieds, aux bras ou aux mains.

Attaques de panique. Elle peuvent se produire dès les premières inhalations. Les patients souffrant d'un trouble psychotique sont à haut risque.

Brûlures. En raison de sa très basse température, l'inhalation de gaz hilarant directement depuis la cartouche peut provoquer des brûlures gravissimes aux lèvres, à la cavité buccale, au nez ou aux poumons. Une mauvaise manipulation des cartouches peut aussi causer des brûlures de la peau, avec plaie, ampoules, rougeurs et douleurs.

Atteintes du cerveau. On ne sait pas avec certitude si le gaz hilarant affecte le cerveau, mais il existe un doute, en particulier en cas d'utilisation à un jeune âge.


publié le : 15/11/2019 , mis à jour le 14/11/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci