Pile bouton avalée : une urgence absolue

Dernière mise à jour: septembre 2019 | 3857 visites
123m-kind-keel-dokt-medic-27-8.jpg

news Même si la situation ne paraît pas grave, le fait qu’un enfant avale une pile bouton doit toujours être considéré comme une situation d’urgence.

En Belgique et en France, on recense chaque année plusieurs milliers de cas d’ingestion accidentelle d’une pile bouton par un enfant, avec un risque majeur de blessure grave et de séquelles à l’œsophage, alors que des décès par hémorragie sont à déplorer. Les victimes sont surtout des enfants âgés de moins de 6 ans, qui ont avalé une pile bouton mal conditionnée (hors de son emballage) ou qui se trouvait dans le compartiment mal protégé d’un appareil.

L’ingestion expose au blocage de la pile dans l’œsophage (qui relie la bouche et l’estomac), avec un danger de brûlures profondes. Les lésions sont évolutives même après extraction de la pile, ce qui nécessite une surveillance prolongée. La taille de la pile et la durée du contact avec la muqueuse jouent un rôle clé : il est essentiel de réagir vite.

Comme l’explique la revue médicale Prescrire, « l’ingestion d’une pile bouton par un enfant est une urgence qui justifie un appel aux services de secours même quand il ne s’agit que d’une suspicion ou lorsque les premiers symptômes paraissent bénins ». Numéro d’urgence : 112.

Voir aussi l'article : Votre enfant a avalé une pile : donnez-lui du miel


publié le : 12/09/2019 , mis à jour le 11/09/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci