Manger bio : une protection contre le cancer ?

Dernière mise à jour: janvier 2019 | 5127 visites
123-tomaten-groenten-07-16.jpg

news L’alimentation bio contribue-t-elle à réduire le risque de cancer ? C’est bien possible, même si les preuves initiales doivent encore être confirmées.

L’étude a concerné quelque 70.000 personnes, suivies pendant une petite dizaine d’années par une équipe de l’Institut national français de la recherche agronomique (Inra). Cette population a été divisée en quatre groupes, selon la proportion, dans leur alimentation, des produits issus de l’agriculture biologique. Et il s’avère qu’une consommation régulière d’aliments bio est associée à une réduction de 25% du risque de cancer, par rapport à une consommation faible ou nulle. L’effet le plus spectaculaire concerne le cancer du sein chez la femme (- 34%) et le lymphome (- 76%), qui regroupe plusieurs formes de cancer du système lymphatique.

L’une des explications plausibles de ce bénéfice renvoie à la présence beaucoup plus faible de résidus de pesticides et d’autres substances chimiques utilisées dans l’agriculture classique. Toutefois, les auteurs soulignent que cette étude est de type observationnel, et qu’elle ne permet pas d’établir une relation formelle de cause à effet, même si le lien paraît probable.

Il est possible que d’autres facteurs interviennent, par exemple le fait que les grands consommateurs de bio soient aussi plus attentifs à l’équilibre et à la variété de leur alimentation, ou qu’ils adoptent un mode de vie globalement plus sain (tabac, alcool, activité physique…). Ce qui n’enlève rien à l’importance d’essayer de limiter son exposition, ici via l’alimentation, aux substances nocives.

Source: JAMA Internal Medicine (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 17/01/2019 , mis à jour le 16/01/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci