Infarctus et AVC : une bonne alimentation et un bon sommeil

Dernière mise à jour: janvier 2019 | 4221 visites
123m-koppel-slapen-bed-4-9.jpg

news La combinaison entre une alimentation saine, avec les acides gras insaturés comme source principale de matière grasse, et un bon sommeil contribuent à prévenir l’accident cardio et cérébrovasculaire.

Les acides gras insaturés se déclinent sous deux formes : monoinsaturés et polyinsaturés, recouvrant la série des oméga (oméga-3, oméga-6 et oméga-9). Les huiles végétales en sont riches : olive, arachide, colza, tournesol, noix, soja, maïs… On identifie d’autres sources importantes, comme les poissons gras (sardine, saumon, thon…).

Une équipe canadienne (St Michael Hospital) a mis en évidence un phénomène très intéressant. En laboratoire (in vitro) et sur l’homme (in vivo), elle révèle en effet qu’une alimentation saine, en particulier avec une large prépondérance des acides gras insaturés par rapport aux acides gras saturés, stimule la synthèse et la sécrétion d’une protéine appelée apoA-IV. Or, les chercheurs montrent pour la première fois qu’apoA-IV atténue le processus d’agrégation plaquettaire, qui intervient dans le développement de l’athérosclérose (obstruction des artères). Dans un second temps, ils ont identifié un rythme circadien : cette protéine est plus active durant la nuit, et d’autant plus avec un sommeil de qualité.

En d’autres termes, ajoutent-ils, le contrôle de l’alimentation (priorité aux acides gras insaturés comme matière grasse principale), combiné à un bon sommeil, peut avoir « une influence significative » sur le développement de l’athérosclérose, et dès lors sur le risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral (AVC). Ces données apportent aussi un nouvel élément contribuant à expliquer l’effet protecteur d’une alimentation saine et d’un sommeil de qualité face à la maladie cérébro et cardiovasculaire.

Source: Nature Communications (www.nature.com/ncomms)
publié le : 03/01/2019 , mis à jour le 02/01/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci