Incontinence : combien de temps restez-vous assis ?

Dernière mise à jour: mai 2018 | 4227 visites
123-bureau-werk-11-7.jpg

news Le degré d’activité physique et le temps passé assis influencent le risque de développer une incontinence urinaire.

L’étude, coordonnée par une équipe coréenne (université Sungkyunkwan), présente un caractère international. Quelque 70.000 hommes d’âge moyen ont été intégrés dans ce suivi de plusieurs années. Objectif : évaluer l’association entre la sédentarité et l’incontinence. Pour la sédentarité, deux paramètres ont été relevés : le degré habituel d’activité physique et le temps moyen passé assis chaque jour.

Le résultat met en évidence un lien « significatif » entre le risque d’incontinence et une faible activité physique et/ou une durée prolongée en position assise. Ainsi, une sédentarité de plus de 10 heures par jour accroît de 15% le risque d’incontinence par rapport à une durée inférieure à 5 heures. Entre les deux (entre 5 et 9 h de sédentarité), le risque est 8% plus élevé.

Au-delà des chiffres, ce qu’il faut retenir, c’est que le fait de se lever aussi souvent que possible de sa chaise ou de son fauteuil, ne fût-ce que pour faire quelques pas, complété par une activité physique régulière (une demi-heure par jour, au moins cinq fois par semaine : marcher à un rythme soutenu, c’est déjà bien), contribue à préserver la continence.

Source: British Journal of Urology International (www.bjuinternational.com)
publié le : 27/05/2018 , mis à jour le 26/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci