E-cigarette : des millions de vies sauvées

Dernière mise à jour: décembre 2017
123m-roken-e-sigaret-20-11.jpg

news Si la cigarette électronique se substituait ne fût-ce qu'en partie à la cigarette classique, les décès associés au tabac diminueraient dans des proportions considérables.

C’est un élément supplémentaire à verser au débat sur l’e-cigarette. De plus en plus de médecins et de spécialistes en santé publique considèrent qu’il s’agit d’une alternative cruciale à la cigarette classique, mais ses détracteurs les plus farouches ne désarment pas. La revue médicale Le Généraliste relaie les projections d’une étude américaine, qui développe divers scénarios, dont deux « extrêmes ».

Le plus optimiste. Si les risques liés à l’e-cigarette représentent 5% de ceux du tabac, et que seule une minorité de fumeurs continuent à fumer du tabac, 6,6 millions de décès causés par le tabac pourraient être évités aux Etats-Unis d’ici 2100.

Le plus pessimiste. Si les risques de l’e-cigarette représentent 40% de ceux du tabac, c'est 1,6 million de vies qui pourraient être sauvées.

En fonction des paramètres pris en considération (proportion de fumeurs qui passent à l’e-cigarette, arrêt total du tabac ou poursuite partielle, non-fumeurs séduits par la cigarette électronique…), le nombre de vies sauvées varie. Néanmoins, quel que soit le scénario, les auteurs estiment qu’entre le tabac et la vapotage, il n’y a pas photo.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram