ad

AVC : quelles différences entre les hommes et les femmes ?

Dernière mise à jour: avril 2019 | 11270 visites
123m-hersenen-beroerte-10-4.jpg

news Les hommes et les femmes partagent des facteurs de risque communs face à l’accident vasculaire cérébral (AVC), mais certains sont spécifiques aux unes et aux autres.

Hypertension, troubles du rythme cardiaque, alcoolisme, âge, diabète, tabac… : autant de facteurs de risque d’AVC partagés par tous. Mais qu’en est-il des risques propres à chaque sexe ? Une équipe néerlandaise (université d’Utrecht) a recherché les études publiées sur le sujet ces vingt dernières années, et en a retenu environ 80, réunissant au total quelque dix millions de personnes.

Chez les femmes : le risque d’AVC est accru en cas d’hypertension artérielle pendant la grossesse, une ménopause tardive (au-delà de 55 ans), une ovariectomie (ablation des ovaires) et diverses complications de la grossesse (pré-éclampsie et éclampsie, accouchement prématuré…).

Chez les hommes : le risque est augmenté en cas de thérapie de suppression androgénique (hormonothérapie), d’orchidectomie (ablation d’un ou des deux testicules) et de dysfonction érectile.

Comme l’explique le Journal international de médecine, « l’intérêt de cette évaluation, outre une meilleure connaissance des risques individuels selon le sexe, est d’envisager une prévention plus précise des AVC, en prenant en compte les facteurs de risque spécifiques aux hommes et aux femmes ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub