Maux de tête : où en est votre vitamine D ?

Dernière mise à jour: février 2017
123m-hoofd-pijn-psy-stress-20-2.jpg

news Une carence en vitamine D augmente-t-elle le risque de céphalées fréquentes ? C’est ce que tend à démontrer cette étude, qui incite à rechercher un éventuel manque et à le compenser.

On connaît l’importance de la vitamine D pour les os et les muscles. Cette équipe finlandaise (Université de l’Est de la Finlande) rappelle qu’il a été suggéré qu’elle pouvait jouer un rôle dans le développement de certaines maladies neurovasculaires. L’intention a consisté à déterminer si une association pouvait être établie entre une carence en vitamine D et la sensibilité aux maux de tête.

Les chercheurs ont analysé une banque de données concernant quelque 2.600 hommes âgés de 42 à 60 ans, qui avaient participé à une étude sur les facteurs de risque de maladie cardiaque. A cette occasion, ils avaient renseigné la fréquence des maux de tête (sur base quotidienne ou hebdomadaire), alors qu’une analyse de sang a déterminé leur statut en vitamine D. Après avoir tenu compte d’une série de facteurs, il apparaît que par rapport au taux le plus élevé, les personnes présentant le taux le plus faible de vitamine D s’exposent à un risque multiplié par deux de souffrir de maux de tête fréquents, et les auteurs parlent donc de risque « nettement » plus élevé.

Ils déduisent de ces observations qu’en cas de maux de tête chroniques, il serait utile de chercher un éventuel déficit en vitamine D, et le cas échéant de le compenser par des suppléments.

Source: Scientific Reports (www.nature.com/srep)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram