ad

Polypes du côlon : les facteurs de risque

Dernière mise à jour: février 2017 | 9642 visites
123-darmca-poliep-kanker-170-10.jpg

news Un polype du côlon est une tumeur bénigne, une excroissance dans la muqueuse intestinale. C’est une affection très fréquente. On estime que 5 à 25% des plus de 50 ans en sont porteurs. De nombreuses personnes ont des polypes sans le savoir parce que la plupart du temps, il n’y a pas de symptôme.

La cause d’un polype intestinal est encore inconnue et il y en a probablement plusieurs. Les polypes ne doivent pas être négligés en raison du risque de développer un cancer du côlon, les polypes bénins se transformant au fil du temps en forme maligne.

L'alimentation

• Un régime alimentaire pauvre en fibres pourrait augmenter le risque.
• Les graisses animales, la viande rouge et les produits carnés transformés augmenteraient le risque.
• À l’inverse, une alimentation riche en légumes, en fruits et en céréales pourrait avoir un effet protecteur.

Le tabac

Fumer a un effet néfaste sur la muqueuse intestinale et pourrait augmenter le risque.

L'alcool

Une consommation excessive d’alcool (plus de 2 ou 3 verres par jour) produit, comme le tabagisme, un effet négatif sur la muqueuse intestinale et pourrait augmenter le risque, même si ce n’est pas formellement démontré.

La sédentarité

Le manque d’exercice physique (moins de 30 minutes par jour) est susceptible d’augmenter le risque.

L'excès de poids

Le surpoids (IMC supérieur à 25) et une circonférence abdominale élevée (tour de taille de plus de 94 cm chez les hommes et de plus de 80 cm chez les femmes) pourraient constituer des facteurs de risque.

L’âge

Le risque de développer des polypes augmente avec l’âge, à partir d’environ 40 - 50 ans. À l’âge de 40 ans, 5 à 10% de la population est atteinte de polypes. Cette proportion augmente à 15 à 30% à l’âge de 50 à 60 ans, et 35 à 50% à l’âge de 80 ans.

La génétique

Un trouble héréditaire peut augmenter considérablement le risque de polypes. Certaines maladies génétiques constituent des facteurs de risque de majeurs de polypes et de cancer du côlon.

Le syndrome de Lynch. La forme héréditaire la plus fréquente du cancer du côlon : 5% des patients souffrant d'un cancer du côlon présentent le syndrome de Lynch.
La polypose adénomateuse familiale (PAF). La PAF cause des centaines de polypes dans le côlon. Ils apparaissent souvent à un âge jeune, entre 10 et 20 ans. Plus tard, ils peuvent également apparaître dans l'intestin grêle.
MUTYH Associated polyposis. Il s’agit d’une maladie héréditaire causée par une mutation du gène MUTYH. Des dizaines de polypes apparaissent dans le côlon, et cela généralement avant l’âge de 50 ans. Il s’agit d’un syndrome moins sévère que la PAF.
Le syndrome de Peutz-Jeghers. Il s’agit d’une maladie génétique rare dans laquelle les polypes peuvent apparaître tout au long du canal gastro-intestinal et dans le nez.

Le risque familial

Les polypes sont plus présents dans certaines familles que dans d’autres, sans qu'une anomalie génétique ait pu être identifiée.

• Si un membre de votre famille au premier degré (mère, père, frère, sœur, fille, fils) est atteint de polypes, le risque est doublé pour vous.

• Si vous avez-vous-même un ou des polypes au côlon, vos parents au premier degré ont 1 à 4 fois plus de risques d’en être atteints également.


publié le : 20/02/2017 , mis à jour le 19/02/2017
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci