Hyperthyroïdie : quels traitements ?

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 7605 visites
123m-schildklier-keel-16-1.jpg

news La maladie de Basedow se caractérise par une production excessive d’hormones thyroïdiennes. Quels sont les traitements à envisager ?

La maladie de Basedow atteint surtout les femmes, et se manifeste souvent par une accélération du rythme cardiaque, une perte de poids, des tremblements, de la nervosité, des sueurs, une augmentation du volume de la glande thyroïde (goitre) et des globes oculaires exacerbés. Elle est de nature auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire du patient « attaque » la thyroïde et en perturbe le fonctionnement.

Son évolution est variable, rappelle la revue médicale Prescrire, et elle peut entraîner des complications cardiovasculaires, singulièrement chez les personnes âgées et chez les patients souffrant d’une maladie cardiovasculaire. Pendant la grossesse, la maladie de Basedow expose à un risque d’hyperthyroïdie de l’enfant. Trois options thérapeutiques sont disponibles, poursuit Prescrire.

Les médicaments antithyroïdiens. Ils diminuent la production d’hormones thyroïdiennes. « avec une guérison dans environ 50% des cas après un traitement de 12 à 18 mois. Les effets indésirables sont fréquents, et certains sont graves mais rares. »

L’iode radioactif. « La guérison survient dans environ 80% des cas en un ou deux mois, avec une hypothyroïdie définitive fréquente. Il expose à des atteintes oculaires, en particulier chez les fumeurs, et ne doit pas être utilisé lors de la grossesse. »

L’ablation de la thyroïde. Totale ou partielle, sous anesthésie générale. « Des complications définitives sont observées dans 1% à 5% des cas, et elle impose un traitement substitutif par hormones thyroïdiennes. »

En pratique, poursuit Prescrire, il faut apprécier au cas par cas (volume du goitre, intensité de l’hyperthyroïdie, degré du risque de complications, état de santé général…) l'option thérapeutique la plus appropriée, et discuter avec le patient du choix parmi ces traitements.


publié le : 29/01/2017 , mis à jour le 28/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci