Le rutabaga : une mine de vitamine C

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 3653 visites
123-koolraap-groenten-12-20.jpg

news Le rutabaga est un légume racine de la même famille que le chou, le navet, le colza ou le radis. Il est cultivé en agriculture biologique pour ses vertus nutritionnelles et médicinales, liées en particulier à sa teneur en fibres et en vitamines, en particulier la vitamine C.

Issu du croisement entre le navet et le chou frisé, le rutabaga constitue un aliment de choix pour booster le système immunitaire, notamment les mois d’hiver. Il est réputé pour son important pouvoir antioxydant.

Peu calorique (34 kcal / 100 g), le rutabaga constitue une excellente source de potassium, de calcium et de phosphore, ce qui fait de lui un bon allié contre l’hypertension artérielle. De plus, il fournit une grande quantité de fibres alimentaires qui favorisent le transit intestinal.

Le rutabaga se différencie du navet par ses feuilles lisses et sa chair jaune. Il est récolté à partir du mois de septembre et se conserve facilement deux mois à la cave, à l'abri de la lumière et de la chaleur, mais pas plus de 10 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Ce légume se déguste cru ou cuit. La recette la plus typique est celle du pot-au-feu, mais il peut également se cuisiner en purée, en gratin ou en potage. Sachez qu’il nécessite deux fois plus de temps de cuisson que le navet. Il est délicieux avec une sauce à base de moutarde ou cuisiné en gratin avec d'autres légumes oubliés. Il accompagne à merveille le gibier, l'agneau ou le veau.

Source: Barbara Simon
publié le : 19/01/2017 , mis à jour le 18/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci