Le gros stress des vidéos sur Internet

Dernière mise à jour: avril 2016 | 4248 visites
123-vr-computer-stress-internet-4-25.jpg

news Regarder une vidéo sur son ordinateur ou sur son smartphone devrait être un plaisir : c’est souvent le cas… sauf quand tout ne se passe pas comme prévu.

On clique sur la vidéo et elle tarde à démarrer, on la regarde et elle s’interrompt : deux situations classiques parmi les contretemps les plus fréquents. En soi, ces moments de frustration ne sont pas catastrophiques, mais cette expérience montre qu’ils génèrent néanmoins un pic de stress non négligeable. Une équipe danoise a recruté des volontaires âgés de 18 à 52 ans. Equipés d’un smartphone, ils ont été placés dans une série de configurations, avec mesure du rythme cardiaque, des mouvements oculaires et de l’activité cérébrale.

Le lancement de la vidéo. Un très léger stress est relevé quand la vidéo démarre immédiatement, mais la tension grimpe ensuite par paliers si le lancement est retardé (trois, six, neuf secondes…).
L’arrêt impromptu. C’est la situation la plus « critique », puisqu’on enregistre alors un bond spectaculaire non seulement du degré de stress, mais aussi du rythme cardiaque.

Il faut ajouter que les participants ne portaient pas a priori un intérêt majeur aux vidéos, ce qui donne donc à penser que quand elles intéressent vraiment, le moindre incident technique induit des répercussions notables. Et que dire s’ils se répètent… Le conseil ? On se calme, on respire, et on retente le coup… sans s’énerver.

Source: Ericsson ConsumerLab – Neurons Inc (http://neuronsinc.com)
publié le : 05/05/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci