Hyperthyroïdie : un risque plus élevé de cancer du sein ?

Dernière mise à jour: avril 2016 | 8940 visites
123-schildklier-keel-pijn-4-12.jpg

news Les femmes souffrant d’hyperthyroïdie présenteraient un risque accru de cancer du sein, alors qu’au contraire, l’hypothyroïdie exercerait une sorte d’effet protecteur.

Les résultats de cette étude danoise sont relayés par le Pr David Khayat, chef du service d’oncologie médicale de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris). Comme il le détaille dans Sciences et Avenir, les chercheurs ont suivi un groupe de quelque 62.000 femmes diagnostiquées hyperthyroïdiennes et environ 80.000 hypothyroïdiennes. Sur une période cinq à sept ans, ils ont comparé le taux de développement du cancer du sein par rapport à la population générale.

Lorsqu’elles ont intégré l’étude, toutes les femmes étaient en bonne santé (hormis le problème de thyroïde), et celles qui ont été diagnostiquées avec un cancer du sein dans les douze mois suivants ont été exclues de l’analyse (pour des raisons de méthodologie statistique). Les spécialistes ont alors découvert que l’hyperthyroïdie était associée à un risque « modérément accru » de cancer du sein (+ 11%), le risque persistant au-delà de cinq ans de suivi, alors que l’hypothyroïdie est associée à un risque « légèrement plus faible » (- 6%), et ceci par rapport aux femmes qui ne présentent ni l’une, ni l’autre de ces dysfonctions thyroïdiennes. Ceci suggère qu’en cas d’hyperthyroïdie, une attention particulière doit sans doute aussi être accordée au dépistage du cancer du sein, une démarche qui reste importante aussi, bien évidemment, sans présence d’hyperthyroïdie.

Source: European Journal of Endocrinology (www.eje-online.org) via Sciences et Avenir
publié le : 26/04/2016 , mis à jour le 25/04/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci