Myopie : laissez les enfants jouer dehors !

Dernière mise à jour: novembre 2015 | 7277 visites
123-kind-meisje-spelen-11-9.jpg

news La myopie progresse de manière exponentielle. Le simple fait d’exposer davantage les enfants à la lumière naturelle pourrait constituer un moyen simple de freiner le processus.

La myopie intègre une composante génétique, qui ne peut pas expliquer cette augmentation constante. En Europe, un jeune adulte sur deux est myope, et c’est le cas de 80% à 90% des étudiants chinois et japonais. Le mode de vie doit forcément jouer un rôle clé. Ainsi, on incrimine les longues heures face aux écrans (ordinateur, smartphone, tablette), souvent dans de mauvaises conditions (distance, luminosité…), ainsi que le fait de passer trop de temps à l’intérieur, qu’il s’agisse de l’école ou de la maison, avec alors une exposition insuffisante à la lumière naturelle. Et lorsqu’on associe les deux, ce qui est fréquemment le cas, l’effet est démultiplié.

Une solution simple, gratuite et efficace


Une équipe chinoise a réalisé une étude extrêmement intéressante, et aux implications majeures, qui démontre que le fait d’organiser tous les jours des activités en plein air permettait de réduire dans des proportions significatives le risque pour un enfant de présenter une myopie. Douze écoles d’une même ville ont participé à ce programme d’une durée de trois ans, qui a concerné des élèves âgés en moyenne de 7 ans au départ. Six écoles ont dû proposer un supplément de 40 minutes quotidiennes d’activités en plein air, alors que les parents ont été invités à laisser leur enfant jouer plus souvent à l’extérieur. Dans les six autres écoles, rien n’a été modifié.

Résultat : au terme du projet, les écoles qui avaient suivi les consignes enregistraient un taux de myopie de 30% parmi leurs élèves, contre 40% dans les autres. Etant donné la similarité des profils entre tous les enfants, cette différence ne peut venir que de l’exposition beaucoup plus fréquente à la lumière naturelle. Comme le souligne Le Figaro, « les résultats de cette étude démontrent l’importance physiologique de la lumière naturelle sur la vision. Le simple fait d’organiser des activités extérieures pendant les temps scolaires pourrait apporter une solution gratuite et accessible à tous les systèmes éducatifs », l'approche étant complétée par une sensibilisation des parents.

Source: JAMA (http://jama.jamanetwork.com)
publié le : 22/11/2015 , mis à jour le 21/11/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci