ad

L'homéopathie en 5 questions

Dernière mise à jour: décembre 2015 | 3106 visites
alt-geneesk-homeop-170_400_02.jpg

news L’homéopathie rencontre un réel succès. Cette médecine non conventionnelle fait néanmoins l’objet de pas mal d'interrogations et d’idées reçues. Voici cinq questions - réponses pour aider à y voir plus clair.

D’où vient le terme « homéopathie » ?

Il est formé des mots grecs homoios (semblable) et pathos (maladie), qui résument l’un des principes fondamentaux de cette approche, à savoir la similitude. Cette loi, déjà étudiée dans l’Antiquité par le célèbre médecin grec Hippocrate, établit que ce qui peut rendre malade à forte dose peut guérir à faible dose. C'est pour cela que l'on parle de doses homéopathiques, infinitésimales, obtenues par dilutions successives.

A quand remonte-t-elle ?

Les bases de l’homéopathie ont été posées à la fin du 18ème siècle par le médecin allemand Samuel Hahnemann. Elle se répandit en France et aux États-Unis dans les années 1830. Ce n'est toutefois qu'au début du 20ème siècle, avec l'apparition des premiers laboratoires puis l'engouement pour les médecines alternatives, qu'elle entama son histoire industrielle et sa large diffusion auprès des patients.

Quel est le principe ?

L’homéopathie repose sur la globalité. Ceci signifie que le médecin va prescrire un traitement qui prend en compte la réalité physique et psychologique du patient et pas uniquement les symptômes associés à la maladie. Chaque traitement est donc fortement personnalisé.

Uniquement des plantes ?

Non, pas tous les traitements. Ce sont les traitements de phytothérapie qui sont uniquement à base de plantes. Les médicaments homéopathiques peuvent être à base de produits d'origine animale, végétale ou minérale. Ils sont le plus souvent prescrits sous forme de granules ou de globules, mais il existe également des crèmes, des pommades et des sirops.

Comme traitement préventif ?

Les traitements homéopathiques préventifs vont aider à renforcer les défenses immunitaires. Ils peuvent notamment s’avérer efficaces contre la grippe, les réactions allergiques et la fatigue.

Voir aussi l'article : Homéopathie : la définition de la dilution


publié le : 10/12/2015 , mis à jour le 09/12/2015
ad
pub