Voilà que le moustique transmet aussi des bactéries

Dernière mise à jour: octobre 2015 | 6418 visites
123-mug-mosquito-170-11.jpg

news Pour la première fois, il est démontré que le moustique ne transmet pas que des virus et des parasites : il est aussi un vecteur de maladies bactériennes.

Paludisme, fièvre jaune, chikungunya, encéphalite… : à cette liste de maladies graves transmises par le moustique, il faut à présent ajouter la rickettsiose, et en tout cas celle causée par Rickettsia felis, une bactérie dont on pensait jusqu’à présent qu’elle n’était transmise à l’homme que par les puces du chat.

Présente sur tous les continents, elle est à l’origine d’une maladie appelée fièvre boutonneuse à puces. La maladie est relativement bénigne, et se traduit par de la fièvre et une éruption cutanée, avec parfois des maux de tête et de la confusion. Elle est traitée par antibiotiques. A la lumière de ces nouvelles découvertes, il se pourrait que Rickettsia felis soit la cause d’une proportion importante de cas de fièvre inexpliquée dans certaines régions du monde, et en particulier en Afrique, et si ceci concerne avant tout les populations locales, il est évident que les touristes ne sont pas à l'abri.

Une équipe française vient de démontrer que la bactérie peut survivre jusqu’à deux semaines dans les glandes salivaires des moustiques infectés (après avoir ingéré du sang contaminé), et que lorsqu’ils piquaient, les insectes transmettaient le germe infectieux. L’expérience a été réalisée avec l’espèce Anopheles gambiae, le principal vecteur du paludisme en Afrique, et probablement donc aussi l'un des agents de la fièvre boutonneuse à puces… parmi sans doute d'autres maladies bactériennes qu'il reste à déterminer.

Source: PNAS (www.pnas.org)
publié le : 07/10/2015 , mis à jour le 06/10/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci