ad

4 questions sur l'hypnose

Dernière mise à jour: août 2016 | 3805 visites
Fotolia_ooglid-wimper-22-15.jpg

news L’hypnose est de plus en plus utilisée pour traiter certaines maladies psychiatriques, réduire les doses de médicaments et limiter les désagréments post-opératoires. Voici les réponses à quatre questions sur cette approche.

D'où vient ce terme ?

L'introduction du terme hypnose date du 19ème siècle et est attribuée au chirurgien écossais James Braid. Le médecin britannique posa les bases d’une méthode qu’il baptisa « hypnose », terme formé à partir du nom du dieu grec du sommeil Hypnos, père de Morphée.

Un état de sommeil ?

L’hypnose n’est pas un état de sommeil, mais un état modifié de conscience. Lorsqu’on est hypnotisé, la vigilance se concentre en effet peu à peu sur un sujet restreint. On oublie la réalité extérieure pour se recentrer sur une réalité intérieure. Seule la voix de l’hypnotiseur continue à être entendue.

Une anesthésie ?

L'hypnose ne remplace pas l’anesthésie en soi, mais elle permet de diminuer de façon significative les doses de médicaments anesthésiques et ainsi améliorer le confort post-opératoire du patient. Evidemment, tous les actes chirurgicaux ne sont pas réalisables sous hypnose.

Un traitement psychiatrique ?

L’hypnose peut aider à atténuer les phobies, l’anxiété et le stress ou intervenir en cas de troubles de la mémoire. En revanche, cette technique ne guérira pas les maladies psychiatriques graves comme la schizophrénie, la paranoïa ou le trouble maniaco-dépressif (bipolaire).

Source: B. Simon
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub