Comment faire pour soigner une entorse ?

Dernière mise à jour: août 2021
123-p-voet1-pijn-verstuiking-170-7.jpg

news L'entorse est un traumatisme fréquent qui n'est pas forcément lié à la pratique d'un sport. Elle peut d'ailleurs survenir dans des circonstances banales de la vie quotidienne. Les conséquences peuvent être bénignes à sérieuses. Comment la traiter soi-même si elle n'est pas trop grave ?

L'entorse se caractérise par une étirement ou une déchirure d’un ou de plusieurs ligaments d’une articulation. Les ligaments sont les tissus fibreux qui relient les os et les articulations

Entorse bénigne ou légère. Etirement des ligaments, souvent appelé foulure. A ce stade, l’articulation est encore fonctionnelle.

Entorse moyenne ou modérée. Etirement des ligaments accompagné d’une déchirure partielle.

Entorse grave. Rupture complète du ou des ligaments, à laquelle peut s’ajouter un arrachement osseux.

La douleur, le gonflement et la difficulté à bouger l’articulation sont les principaux symptômes de l’entorse. La cheville est l’articulation la plus vulnérable, mais les genoux, les poignets et les coudes peuvent également subir des étirements ligamentaires.

Que faire ?

Tout dépend bien évidemment de la gravité de la blessure. Les entorses bénignes peuvent être soignées avec une simple pommade anti-inflammatoire. Il est conseillé d’adopter le protocole GREC. De quoi s'agit-il ?

G pour glace. Placez de la glace sur l’articulation traumatisée pour faire diminuer le gonflement.
R pour repos. Pendant 48 h, protégez l’articulation en évitant autant que possible de la solliciter.
E pour élévation. Surélevez le membre pour améliorer le retour veineux.
C pour compression. Stabilisez l’articulation à l’aide d’un bandage synthétique de contention pour favoriser la résorption de l’œdème.

Dans le cas d’une entorse grave, ce protocole ne suffira pas et un médecin doit être consulté. Un examen radiologique permet d'évaluer les dommages, sachant que la pose d'un plâtre ou d'une attelle, voire une opération, peuvent s'avérer nécessaires. Ensuite, la rééducation par la kinésithérapie est importante pour favoriser la cicatrisation, restaurer les amplitudes articulaires et prévenir les récidives. En fonction de vos activités, le médecin pourra vous conseiller de porter encore quelque temps une orthèse ou une attelle.

Source: Barbara Simon
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram