Quels sont les symptômes de la goutte ?

Dernière mise à jour: août 2016 | 5572 visites
jicht1.jpg

conseil La goutte est une forme particulière d’arthrite marquée par des crises douloureuses touchant les articulations. Toutes peuvent être concernées, encore que l'atteinte du gros orteil est la plus caractéristique. Comment reconnaître les symptômes et qui est à risque ?

La goutte affecte entre 1 et 2 % de la population, majoritairement des hommes, et sa fréquence augmente avec l'âge (surtout à partir de 50 ans). Les crises durent quelques jours, puis la maladie reste silencieuse pendant des semaines ou des mois, avant de se manifester à nouveau. Le phénomène est lié à un taux anormalement élevé d'acide urique dans l'organisme : on parle d'hyperuricémie, avec la formation de dépôts de cristaux dans les articulations, ce qui déclenche un processus inflammatoire.

Les principaux symptômes


Une très vive douleur d'apparition brutale (la nuit est un moment à risque), qui concerne d'abord les orteils et en particulier la base du gros orteil. Elle peut aussi se manifester dans les chevilles, les genoux, ainsi qu'aux les poignets et aux doigts de la main.

Un gonflement de l'articulation, avec un aspect rougeâtre.

Une impression de froid est souvent ressentie.

La maladie peut affecter les hommes comme les femmes, mais elle touche davantage les premiers. Certaines pathologies augmentent le risque : hypertension, problèmes aux reins, diabète, excès de cholestérol, athérosclérose...

Le surpoids et l'obésité, ainsi que les troubles métaboliques qui leur sont liés, constituent des facteurs de risque. Il en va ainsi aussi d'une alimentation riche en purines (abats, viande et fruits de mer, notamment), sachant que la bière - en excès - agit de manière défavorable. Les antécédents familiaux peuvent aussi intervenir.

Pour en savoir plus sur le traitement de la goutte, cliquez ici.

Source: B.Simon
publié le : 03/01/2015 , mis à jour le 12/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci