La domestication du chien lui a donné des couleurs

Dernière mise à jour: juin 2014 | 3108 visites
123-p-honden-groep-dieren-170-6.jpg

news Avec sa domestication, des variations génétiques sont apparues chez le chien et expliquent la diversification de la couleur des poils.

La domestication du meilleur ami de l’homme date probablement du paléolithique supérieur (entre 35.000 et 10.000 ans avant notre ère). Des signes d’une cohabitation plus ancienne ont été identifiés, mais on peut penser que les liens étroits avec les populations de chasseurs-cueilleurs se sont définitivement noués pendant cette période de la préhistoire.

Des scientifiques français se sont intéressés au pelage des canidés à partir de prélèvements effectués sur quatorze sites archéologiques d’Europe et d’Asie, couvrant les millénaires qui séparent la fin du paléolithique (- 12.000 ans) et le début de l’âge du bronze (- 3.000 ans). Les analyses ont porté sur les caractéristiques génétiques d’une quarantaine de canidés (chiens et loups).

Les spécialistes ont ainsi pu mettre en évidence des modifications très spécifiques des gènes responsables de la couleur du pelage entre les chiens préhistoriques et les loups dont ils descendent. Pour l’essentiel, ces changements ne peuvent s’expliquer que par la domestication et le relâchement de la pression de la sélection naturelle (alors qu’elle a continué à s’exercer sur les loups sauvages), un double processus qui a conduit à une évolution vers une grande diversité de couleurs de poils.

En d’autres termes, l’un des tout premiers effets de la domestication du chien a été de lui donner des couleurs…

Source: PLoS One (www.plosone.org)
publié le : 24/06/2014 , mis à jour le 23/06/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci