Rhumatisme : les bienfaits de l’huile de poisson

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 7471 visites
vr-rx-hand-ra-reumat-artr-170_400_10.jpg

news Une supplémentation en huile de poisson paraît utile en appui des médicaments prescrits contre la polyarthrite rhumatoïde (PR), le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent.

On parle ici des DMARDs (disease-modifying antirheumatic drugs), des traitements de fond qui visent à contrôler les manifestations inflammatoires de la maladie et à freiner son évolution destructrice. Comme l’explique le Dr Juliette Lasoudris Laloux (Journal international de médecine), « de nombreux travaux avaient déjà permis de mettre en évidence un effet bénéfique de l’huile de poisson sur la douleur, la raideur matinale, l’indice synovial, l’indice articulaire et la consommation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens au cours de la PR ».

Ces recherches-ci, conduites par une équipe australienne, ont porté sur des patients avec une polyarthrite récente (moins de douze mois). Aucun n’avait été traité au préalable par DMARDs. Ils ont été répartis en deux groupes, selon qu’en plus de ces médicaments, ils recevaient ou non de l’huile de poisson. Le traitement a débuté par une trithérapie : méthotrexate, sulfasalazine et hydroxychloroquine.

Que disent les résultats ?

• A un an, le taux d’échec de la trithérapie (avec nécessité de modifier le traitement) était moindre dans le groupe « huile de poisson » (10,5%) que dans le groupe contrôle (32,1%).
La première rémission a été significativement plus rapide dans le groupe « huile de poisson ».
• La proportion d’effets indésirables a été identique dans les deux groupes.

Le bénéfice de l’huile de poisson s'expliquerait par son action sur les mécanismes de l’inflammation. Etant donné que l’huile de poisson est recommandée en prévention primaire et secondaire de la mortalité cardiovasculaire, et que celle-ci est augmentée dans la polyarthrite rhumatoïde, le Dr Lasoudris Laloux ajoute : « Compte tenu du résultat de cette étude, ses auteurs estiment que la supplémentation en huile de poisson pourrait permettre de faire d’une pierre deux coups, en apportant un bénéfice cardiovasculaire et articulaire ».

Source: Annals of Rheumatic Diseases (http://ard.bmj.com)
publié le : 15/01/2014 , mis à jour le 14/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci