Pour le dîner, maman prépare des larves de mouches

Dernière mise à jour: août 2015 | 4742 visites
LarvesMouchesAssiette1.jpg

news C’est clair : il faut avoir l’estomac bien accroché, à l’instar de cette Autrichienne qui a mis au point un incubateur pour élever des asticots à domicile. Et ensuite les manger, évidemment.

Adepte de l’entomophagie – la consommation d’insectes -, Katharina Unger partage (comme deux milliards de personnes à travers le monde…) l’avis que ces animaux constituent une source précieuse de nutriments, et en particulier de protéines. Dans les sociétés occidentales, le problème, parmi d’autres, porte sur l’approvisionnement. Dès lors, pourquoi ne pas produire soi-même ses insectes comestibles, comme d’autres élèvent des poules dans un coin de leur jardin ?

Elle a donc conçu un incubateur de larves de mouches soldats noires, sachant dit-elle qu’avec un gramme d’œufs, on peut obtenir après une vingtaine de jours un peu plus de deux kilos de larves prêtes à être savourées, regorgeant de protéines et très pauvres en graisse. Katharina Unger précise qu’elles sont délicieuses, quoiqu’un peu gluantes. Une question d’habitude, en somme. Elle ajoute que son concept, baptisé Farm 432, doit encore être amélioré, mais envisage déjà une commercialisation.

Pour en savoir plus : http://www.kunger.at/161540/1591397/overview/farm-432-insect-breeding

LarvesMouchesFemme1.jpg

Comment ça fonctionne ?

Source: Photos et vidéo / © 2013 Katharina Unger - University of Applied Arts Vienna
publié le : 22/09/2013 , mis à jour le 06/08/2015
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci