ad

Patients coronariens : il faut surveiller son ventre

Dernière mise à jour: août 2013 | 3587 visites
123-man-buik-meten-lijntm-170-06.jpg

news Les personnes présentant des problèmes aux artères coronaires doivent faire très attention à l’obésité abdominale.

Comme l’explique le Dr Olivier Meillard (Journal international de médecine), « étonnamment, on observe chez les patients coronariens une relation inverse entre l’indice de masse corporelle et la mortalité. Au point que l’on parle du paradoxe de l’obésité ». Une équipe internationale a entrepris de mieux comprendre la situation en croisant les conclusions de cinq études d’envergure, réunissant au total quelque 15.000 coronariens (autant d’hommes que de femmes).

Le résultat montre que le plus fort taux de mortalité affecte les patients de poids normal mais présentant une obésité androïde (abdominale). Ainsi, ceux qui affichent un indice de masse corporelle (IMC) de 22 et un rapport taille-hanches (RTH) de 0,98 enregistrent davantage de risques que ceux avec un IMC de 26, voire de 30, mais un RTH de 0,89.

Ce qui revient à dire que « l’obésité centrale à poids normal », comme la qualifie le Dr Meillard, constitue un indice important, et que cette situation demande une attention spécifique. Au demeurant, cette prudence ne s’applique pas qu’aux coronariens, puisque globalement, il est aujourd’hui bien admis qu’il existe une relation directe entre l’obésité abdominale et la mortalité cardiovasculaire.

Source: Journal of the American College of Cardiology (www.journals.elsevier.com/j)
publié le : 20/08/2013 , mis à jour le 19/08/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci