Prendre l'avion avec un plâtre

Dernière mise à jour: mars 2013 | 45303 visites
123-been-gips-ongeval-trauma-170_01.jpg

news Si vous devez prendre l'avion alors que vous êtes dans le plâtre, certaines mesures s'imposent. Sans respecter ces consignes, vous risquez de voir vos rêves de voyage... s'envoler ou que votre plâtre soit scié sur place. Mieux vaut prévenir.

• Lors de l'embarquement, il faut présenter une attestation médicale précisant que vous êtes apte à voyager avec un plâtre fermé. Si cette mention ne figure pas de manière claire et précise sur l'attestation, vous risquez de n'être autorisé à monter à bord que si votre plâtre est scié dans le sens de la longueur.
• L'attestation médicale devra également stipuler la date de la pose du plâtre. Ce document devra avoir été délivré au maximum sept jours avant le départ.

Des sièges supplémentaires ?

• Vous risquez de ne pas pouvoir voyager dans les quarante-huit heures après la pose du plâtre. Ou alors, le plâtre devra avoir été complètement scié dans le sens de la longueur avant le check-in. Cette exigence vaut aussi bien pour les plâtres normaux que pour ceux en résine. Prenez contact avec la compagnie aérienne.
• Selon le membre plâtré, il peut être nécessaire de devoir réserver un second voire un troisième siège. Il en va ainsi en cas d'impossibilité de plier le genou (encombrer le couloir n'est pas autorisé).
Pour une assistance particulière à l'aéroport ou dans l'avion, il faut prévenir la compagnie aérienne de préférence au moins deux jours avant le départ.


publié le : 29/03/2013 , mis à jour le 28/03/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci