Arthrose : marcher, mais sans excès

Dernière mise à jour: novembre 2012

news L’activité physique agit de manière bénéfique sur l’arthrose. Néanmoins, en ce qui concerne le genou (gonarthrose), la marche est utile, mais sans excès.

Dix mille pas par jour, en incluant les déplacements de la vie quotidienne (à la maison, pour faire ses courses…) : c’est la limite fixée par cette équipe australienne, et qui correspond à environ six kilomètres. Il s’agit, en fait, du seuil minimum recommandé pour tout un chacun ; et à ne pas (trop) dépasser, donc, pour les personnes présentant une anomalie arthrosique du genou (dégénérescence du cartilage de l’articulation).

Les chercheurs ont déterminé cela lors du suivi, sur une période de six mois, de quelque 400 patients (âgés de 50 à 80 ans) souffrant de gonarthrose. Le nombre de pas quotidiens était calculé à l’aide d’un podomètre, alors que l’évolution des atteintes articulaires a été évaluée par résonance magnétique. Les auteurs insistent sur le fait qu’il n’est évidemment pas question de lever le pied, d’arrêter l’activité physique dont le bénéfice n’est pas remis en cause, mais qu’il convient de ne pas exagérer.

Un article sur le sujet a été publié dans la revue « Annals of the Rheumatic Diseases ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram