Prédire le cancer du côlon

Dernière mise à jour: juin 2012

news Des chercheurs français ont développé un test permettant de prédire le développement d’un cancer colorectal.

C’est une équipe de l’Inserm (Institut national français de la santé et de la recherche médicale) qui a mis au point cette nouvelle technique. Celle-ci repose sur la détection d’une protéine, la progastrine, dans des polypes considérés comme bénins. Il s’avère en fait que des taux élevés de progastrine, déterminés après extraction chirurgicale des polypes, sont annonciateurs de la formation, dans les années suivantes, de lésions précancéreuses.

Cette observation découle du suivi, durant une période de dix ans, d’une centaine de patients à qui ont avait retiré ces polypes bénins. Dans les cas où les concentrations de progastrine étaient faibles (ou nulles), aucune lésion précancéreuse n’est apparue.

Les auteurs publient leurs conclusions dans la revue « Cancer Prevention Research ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram