Les graisses « cuisent » les spermatozoïdes

Dernière mise à jour: juin 2012 | 14281 visites
friet-fastfod-vet-170_400_05.jpg

news Une alimentation riche en graisses saturées nuit aux spermatozoïdes, dont le nombre et la concentration diminuent sensiblement.

Les chercheurs, attachés à l’Ecole de médecine de Harvard et au Massachusetts General Hospital, avertissent d’emblée que leurs résultats demandent à être confirmés sur une plus large échelle. Néanmoins, le constat qu’ils viennent de poser donne, déjà, sérieusement à réfléchir.

Ils ont en effet observé, au terme d’une période de suivi de cinq ans, impliquant une centaine de volontaires, que les hommes dont l’alimentation est (trop) riche en graisses saturées accusent un déficit notable du nombre total de spermatozoïdes présents dans l’éjaculat, ainsi qu'en ce qui concerne leur concentration. A contrario, ceux qui privilégient les acides gras polyinsaturés (en particulier les oméga-3) bénéficient des scores les plus favorables. Il est à noter que l’effet délétère des graisses saturées est réversible.

« L’ampleur de l’association est spectaculaire », indique l’un des chercheurs dans la revue « Human Reproduction ». Adapter son régime alimentaire pour améliorer sa fertilité ? C’est la suggestion, en tout cas.


publié le : 17/06/2012 , mis à jour le 16/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci