ad

Fibrillation auriculaire : un tueur silencieux

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 4958 visites
dr-oz-vrouw-170_01.jpg

news La fibrillation auriculaire est un trouble du rythme cardiaque encore trop peu connu, alors qu’un adulte sur quatre, au-delà de 40 ans, en souffrira un jour.

Souvent, l’intéressé n’est pas conscient qu’il souffre de FA. En effet, un patient sur trois ne ressent aucun symptôme. Et c’est justement pour cette raison que l’affection est si sérieuse : sans traitement, le malade court cinq fois plus de risques de former des caillots de sang qui entraîneront un accident cardiovasculaire.

Actuellement, quelque 150.000 Belges souffrent de fibrillation auriculaire et ce nombre devrait doubler d’ici 2050, notamment sous l’effet de notre mode de vie stressant.

Chaque année, au mois de mai, la BeHRA (Belgian Heart Rhythm Association) invite la population belge – en particulier les personnes âgées de plus de 40 ans – à se faire examiner gratuitement afin de dépister une éventuelle fibrillation auriculaire. L’examen, qui est tout à fait indolore, est réalisé à l'aide d'un enregistrement cardiaque ou électrocardiogramme (ECG).

Consultez le site www.monrythmecardiaque.be pour connaître les dates et les centres hospitaliers qui participent à l'action.

Source: www.monrythmecardiaque.be
publié le : 05/05/2012 , mis à jour le 23/07/2012
ad
pub