Acide folique : indispensable avant et pendant la grossesse

Dernière mise à jour: juin 2012 | 5218 visites
pil-doosje-Foliumzuur-170_400_03.jpg

news On conseille aux femmes qui souhaitent tomber enceinte de prendre de l'acide folique en supplément. Pourquoi ? Afin d'éviter, entre autres, les malformations du tube neural chez le foetus (spina bifida), un bec de lièvre ou une fente palatine.

On trouve de l'acide folique sous forme naturelle dans notre alimentation : légumes verts (épinards ou choux de Bruxelles), ainsi que dans les agrumes, les produits céréaliers, le pain complet, la viande. Normalement, une alimentation variée et équilibrée permet d'assurer nos besoins quotidiens en acide folique. Un adulte ingère ainsi, tous les jours, quelque 200 microgrammes d'acide folique, ce qui est amplement suffisant.

Les femmes enceintes auraient besoin d'un apport journalier de 400 microgrammes. Afin d'atteindre ce ratio, la femme enceinte devrait manger, tous les jours, l'équivalent de 30 tranches de pain complet ou environ un demi-kilo de choux de Bruxelles !

Récemment, le Conseil Supérieur de la Santé a donné quelques recommandations en la matière. Ainsi, les femmes qui souhaitent tomber enceinte devront-elles, à partir de six semaines avant la conception potentielle, et jusqu'à huit semaines après la conception, prendre de l'acide folique en supplément à concurrence de 400 microgrammes par jour.

Une supplémentation de 800 microgrammes par jour ou davantage est déconseillée parce qu’elle pourrait entraîner un dépassement du "Tolerable Upper Intake Level" (l’apport quotidien maximal sans effet indésirable).

Source: www.health.belgium.be
publié le : 29/04/2012 , mis à jour le 07/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci