Intolérance au gluten, risque de dépression

Dernière mise à jour: mai 2012

news Des chercheurs américains confirment que les femmes qui présentent une intolérance au gluten sont davantage exposées à la dépression.

Les spécialistes ont établi cette association entre dépression et maladie cœliaque, un lien qu’ils qualifient de « manifeste », après avoir étudié un groupe de quelque 120 patientes. Comme il le détaille dans un article de la revue « Chronic Illness », le Dr John Smyth (Penn State University) observe que ces dames sont dans le même temps davantage sujettes au stress, aux troubles de l’image corporelle et à la détresse psychosociale.

Pour illustrer son propos, il prend cet exemple : « Les sorties au restaurant ou les repas entre amis peuvent être très mal vécus par ces personnes, car elles doivent constamment faire preuve de vigilance. Elles peuvent avoir le sentiment d’être un fardeau pour leurs hôtes. Et le seul traitement qu’on leur propose est de surveiller ce qu’elles mangent ».

Ces patientes – mais les hommes ne sont évidemment pas exclus – devraient faire l’objet d’un accompagnement psychologique spécifique ; et se voir proposer, le cas échéant, un soutien adapté.

Le don de temps sauve des vies ! Le don de temps sauve des vies !
Pfizer Clinical Research Unit

Participez à une étude clinique et bénéficiez d’une compensation financière moyenne de 215 euros par jour.

Cliquez ici pour plus d’infos !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram