Le lit des parents, à haut risque pour le bébé !

news Le risque de mort subite augmente sensiblement lorsqu’un nourrisson partage le lit de ses parents.

Une équipe internationale a procédé à une méta-analyse, visant à recouper les résultats de onze études antérieures – irréprochables sur le plan méthodologique - consacrées aux facteurs de risque de mort subite du nourrisson, et en particulier – pour ce qui a intéressé plus spécifiquement ces chercheurs - le partage du lit parental.

Il en ressort trois constats, développés dans le « Journal of Pediatrics », et qui – au-delà des données statistiques – sont à considérer comme autant de conseils de prévention (qui s’ajoutent, notamment, à la nécessité de coucher l’enfant sur le dos, de ne pas surchauffer sa chambre...). D’abord, le fait que l’enfant partage le lit des parents doit être considéré comme un facteur de risque indépendant de mort subite du nourrisson. Ensuite, ceci est surtout vrai lorsque le bébé est âgé de moins de douze semaines. Enfin, le risque est démultiplié en cas de tabagisme maternel.

Prudence, donc.



Dernière mise à jour: juillet 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram