Démence : pourquoi la condition physique est si importante

123m-vr-lopen-nacht-4-6.jpg

news Une très bonne forme physique (santé cardiovasculaire) à l’âge mûr réduit considérablement le risque de développer plus tard une démence, dont la maladie d’Alzheimer.

Le bénéfice est spectaculaire. Une équipe suédoise (université de Göteborg) a analysé des données concernant des femmes âgées de 50 ans en moyenne à l’entame d’un suivi qui a duré… quatre décennies. Au départ, toutes ont été soumises à un test d’effort (vélo stationnaire), en poussant à la limite de leurs possibilités. Les participantes ont alors été classées en trois groupes : condition physique élevée, moyenne ou faible. Par la suite, elles ont réalisé à intervalles périodiques des tests de détection de la démence.

Que constate-t-on ? Les femmes en très bonne forme physique s’exposent à un risque réduit de 90% de développer une démence par rapport à celles en faible condition physique (une forme physique moyenne aide un peu). Ceci confirme que la santé cardiovasculaire à l’âge mûr influence directement, et jusqu’à bien des années plus tard, le risque de maladie neurodégénérative. Les chercheurs en déduisent qu’il est indispensable de promouvoir l’activité physique comme outil de prévention de la démence.

Source: Neurology (http://n.neurology.org)

Dernière mise à jour: juin 2018
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram