5200 tonnes de poussières extraterrestres tombent chaque année sur Terre

Dernière mise à jour: mai 2021
unspl-m-asteroid-komeet-ruimte-12-5-21.jpg

news Chaque année, quelque 5200 tonnes de micrométéorites, des poussières de comètes et d’astéroïdes, tombent sur notre planète. Que se passe-t-il et comment les scientifiques ont-ils calculé cela ?

Des micrométéorites tombent depuis toujours sur la Terre. Les poussières interplanétaires provenant de comètes et d’astéroïdes forment des particules de quelques dixièmes à quelques centièmes de millimètres. Ces poussières traversent notre atmosphère en donnant naissance aux étoiles filantes.

Pour collecter et analyser ces micrométéorites, plusieurs expéditions françaises, coordonnées par le CNRS, ont été organisées ces dernières décennies à proximité de la station franco-italienne Concordia (Dôme C), située à 1100 kilomètres des côtes de Terre Adélie, au cœur de l’Antarctique. C’est un lieu idéal de collecte en raison de la faible accumulation de neige et de l’absence quasiment totale de poussières terrestres.

Le principal apport de matière extraterrestre

Ces différentes expéditions ont permis de recueillir suffisamment de particules extraterrestres, de taille comprise entre 20 et 200 micromètres, pour mesurer leur flux annuel, c’est-à-dire la masse accrétée (agglomérée) par m² et par année. En ramenant ces résultats à l’ensemble de notre planète, le flux annuel total de micrométéorites représente 5200 tonnes. Il s’agit du principal apport de matière extraterrestre sur notre planète, loin devant des objets plus grands comme les météorites, dont le flux est inférieur à une dizaine de tonnes par an.

La comparaison du flux de micrométéorites avec les prévisions théoriques confirme que l’essentiel d’entre elles (80%) provient de comètes, et le reste d’astéroïdes. Les spécialistes indiquent qu’il s’agit d’autant d’informations précieuses pour mieux comprendre le rôle joué par ces poussières interplanétaires dans l’apport en eau et en molécules carbonées sur la jeune Terre, avec en perspective l'apparition de la vie.

meteorite-nouveau.jpg

Micrographie électronique d'une micrométéorite Concordia extraite des neiges antarctiques à Dôme C. (Cécile Engrand / Jean Duprat / CNRS)

Voir aussi l'article : Vidéo - Le grand mystère : les origines de la vie sur Terre

Source: Earth & Planetary Science Letters (www.journals.elsevier.com/e)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.