ad

Un poisson préhistorique avec des doigts : l'origine de notre main ?

Dernière mise à jour: mai 2020 | 4293 visites
fossile.jpg

news Un poisson fossile vieux de 380 millions d’années pourrait constituer le chaînon manquant dans la transition entre les poissons et les animaux terrestres.

Ce poisson, c’est Elpistostege watsoni, découvert dans le parc national de Miguasha, au Québec. Grâce à son excellent état de conservation, une équipe australo-canadienne (université Flinders et université du Québec) a pu analyser les nageoires pectorales dans leur intégralité. Les chercheurs ont ainsi constaté la présence de plusieurs os que l’on trouve également chez l’être humain : humérus (bras), radius et ulna (avant-bras), carpe (poignet) et phalanges organisées en doigts.

Un vrai « fossile transitionnel »


« C’est la toute première fois que l’on découvre des doigts dans une nageoire de poisson », explique l’un des spécialistes. « Ceci repousse aux poissons l’origine des doigts chez les vertébrés, et nous dit que la structuration de la main du vertébré a d’abord été développée profondément dans l’évolution, juste avant que les poissons quittent l’eau ».

L’évolution des poissons vers les tétraprodes (aujourd’hui mammifères, oiseaux, amphibiens et reptiles) constitue l’un des événements les plus importants de l’histoire de la vie : les vertébrés ont pu être capables de quitter l’eau et de partir à la conquête du monde terrestre. Dans cette transition, l’évolution des mains et des pieds a été décisive. Et Elpistostege watsoni est le spécimen connu qui s’approche le plus d’un vrai « fossile transitionnel » entre les poissons et les tétrapodes. Il mesure 1,57 m de long et il évoluait dans une zone marine peu profonde.

L’un des auteurs explique encore : « L’origine des doigts a trait au développement de la capacité du poisson à supporter son poids en eau peu profonde ou pour des courts trajets à l’extérieur, sur terre. Et le nombre croissant de petits os dans la nageoire permet plus de flexibilité ».

Voir aussi l'article : Préhistoire : découverte de la plus ancienne scène de chasse

Source: Nature (www.nature.com) - Image : Katrina Kenny
publié le : 24/05/2020 , mis à jour le 23/05/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci