Caméra record : 10 billions d’images par seconde

Dernière mise à jour: décembre 2018 | 3070 visites
123m-camera-video-3-12.jpg

news Il s’agit de la caméra la plus rapide du monde, qui parvient à saisir dix billions d’images par seconde. Un véritable exploit technologique.

Le procédé a été développé au Québec par des spécialistes en imagerie ultrarapide attachés à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). Cette nouvelle caméra, baptisée T-CUP, permet littéralement de suspendre le temps pour voir des phénomènes au ralenti extrême.

Ces dernières années, la jonction entre les innovations en optique (dite non linéaire) et en imagerie a laissé entrevoir des nouvelles méthodes très efficaces pour analyser, par microscopie, les processus dynamiques en biologie et en physique. Mais pour pouvoir utiliser pleinement le potentiel de ces méthodes, il faut être en mesure d’enregistrer les images en temps réel, à une résolution temporelle très courte, et ceci en une seule exposition.

Une nouvelle génération de microscopes


En combinant la photographie ultrarapide compressée (CPU), un système basé sur une caméra femtoseconde (10 exp - 15 sec) et à image continue, et un mode d’acquisition de données dérivé de techniques comme la tomographie, les spécialistes ont réussi à développer cet outil exceptionnel. En fait, en établissant le record du monde de la vitesse d’imagerie en temps réel (dix billions - 10 exp 13 - d’images par seconde), T-CUP peut alimenter une nouvelle génération de microscopes pour des applications biomédicales et en science des matériaux, par exemple.

D’un point de vue fondamental, cette caméra ouvre la voie à l’analyse des interactions entre la lumière et la matière, dans une résolution temporelle inégalée. Dans sa première utilisation, la caméra ultrarapide a capté, en temps réel et pour la première fois, la focalisation temporelle d’une seule impulsion laser femtosecondes. Ce processus a été enregistré en 25 images prises à 400 femtosecondes d’intervalle, et détaillant la forme, l’intensité et le degré d’inclinaison de l’impulsion lumineuse. Et il est déjà question d’augmenter la vitesse jusqu’à un billiard (10 exp 15) d’images par seconde.

caméra.jpg

Le système de photographie ultrarapide compressée fait l’acquisition de 10 billions d’images par seconde (Crédit INRS).

caméra1.jpg

En bleu : un exemple des images captées par la caméra ultrarapide.

Source: Light : Science & Applications (www.nature.com/lsa) et Optica (www.osapublishing.org/optic)
publié le : 28/12/2018 , mis à jour le 27/12/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci