ad

Comment choisir votre parfum idéal ?

Dernière mise à jour: juillet 2020 | 18728 visites

dossier Comment choisir le parfum qui vous convient le mieux ? Qu'est-ce qui détermine notre préférence pour une odeur plutôt qu'une autre ? De quoi est composé une eau de toilette, une eau de parfum ou un extrait de parfum ? Comment notre corps influence-t-il la fragrance ? Voici nos conseils.

L'histoire du parfum nous reporte loin dans l'histoire de l'humanité.

• Dans l'Egypte ancienne, le parfum avait à la fois une fonction de rituel et de protection. Il permettait de s'attirer les grâces des dieux et accompagnait les défunts dans leur dernier voyage tout en s'assurant leur bienveillance. L'eau de rose, la myrrhe et la menthe étaient très prisées.

• Les Grecs et les Romains ont vulgarisé les parfums divins et adoraient s'entourer d'un nuage parfumé.

• Au début du Moyen Age, le parfum n'avait plus trop la cote. Il a connu un retour en grâce au 12ème siècle où on estimait qu'il était important de sentir bon et de se parfumer. On utilisait des eaux de toilette pour se prémunir de certaines maladies, comme par exemple la peste.

• Aujoud'hui, le parfum est associé au luxe, à la mode, au stylisme, à la tentation, à la séduction, au raffinement. Nous ne nous parfumons pas seulement pour « sentir bon », mais aussi pour dévoiler des traits de notre personnalité.

Dans ce contexte, rappelons que l'odeur corporelle (que nous dégageons naturellement ou en portant un parfum) est très importante dans l'attirance que l'on peut éprouver, et elle nous influence profondément, même de manière inconsciente.

Des notes parfumées

D'un point de vue chimique, le parfum est un savant mélange de molécules odorantes dissoutes le plus souvent dans une base alcoolisée (ou huileuse ou autre) qui permet de les révéler au maximum, voire de les sublimer. On y ajoute des fixateurs (poudre de racine d'iris ou notes de fond) et des colorants.

En matière de senteurs, on utilise des extraits végétaux ou des arômes chimiques. Jadis, on employait aussi des senteurs d'origine animale comme le musc, mais c'est aujourd'hui interdit.

Un parfum classique est en fait une combinaison d'un certain nombre de senteurs que l'on classe en notes, avec trois catégories.

Les notes de tête : les premières effluves. Elles attirent l'attention, stimulent l'odorat mais sont assez volatiles et ne tiennent pas longtemps. C'est par exemple le cas des senteurs hespéridées (citrus).

Les notes de coeur arrivent ensuite, environ une dizaine de minutes après l'application du parfum sur la peau. Il s'agit le plus souvent de notes à base de fleurs.

Les notes de fond. La base même du parfum, ce sont les senteurs qui persistent le plus longtemps.

Toujours prendre son temps

123-geur-voelen-parfum-170-12.jpg
Vous ne vous y connaissez pas trop ? Vous rencontrez des difficultés à choisir dans la gamme infinie des parfums ? Vous tâtonnez, vous hésitez ? Vous souhaitez mieux cerner votre « profil parfum » ? Même si cela n'exclut évidemment pas un coup de coeur, essayez de procéder de manière, disons, rationnelle.

Quelles marques et quels types de parfum vous plaisent le plus ? Notez-les sur papier. Ensuite, déterminez les points communs, la grande tendance. Pour vous y aider, vous pouvez consulter des sites Internet plus spécialisés (comme osmoz.fr) ou vous tourner vers un parfumeur. D'une manière générale, chacun d'entre nous marque une préférence particulière pour une certaine gamme de senteurs, et c'est au sein de celle-ci que l'on peut faire alors de très belles découvertes.

Exercez votre odorat et saisissez toutes les occasions de découvrir de nouvelles senteurs. N'attendez pas que votre flacon de parfum soit vide pour vous rendre dans une parfumerie et en tester d'autres. N'hésitez pas à pousser la porte d'une parfumerie au gré d'une promenade ou d'une séance de shopping et aiguisez votre curiosité olfactive. Pour cela, la meilleure manière de procéder consiste à vaporiser un peu de parfum sur une mouillette (bandelette de papier), avant de le tester sur la peau.

Un très bon conseil : ne décidez jamais sur le moment. Laissez passer quelques heures, et de préférence une journée, pour bien vous rendre compte de la manière dont a évolué la tenue du parfum sur votre peau. L'odeur initiale peut avoir - beaucoup ! - changé, et bien moins vous plaire. Peut-être les circonstances étaient-elles défavorables ? Retentez le test pour en avoir le coeur net.

Les quatre catégories

Pour avancer sur le chemin de la découverte de votre parfum idéal, commencez par identifier les différentes familles olfactives afin de savoir à laquelle vous appartenez, selon les fragrances que vous aimez. Il existe différents systèmes de classification des senteurs mais l'industrie de la parfumerie se conforme généralement à celle de Michael Edwards. Il opère une première distinction entre quatre grands groupes de familles olfactives, et il propose ensuite diverses sous-catégories qui se basent à chaque fois sur leurs substances odorantes spécifiques.

Les eaux fraîches, subdivisées en hespéridés (citrus), marines, fruitées, fougères...

Les senteurs florales, avec une subdivision en fleuri vert, fleuri fruité, floral marin...

Les orientaux, avec les florientaux ou fleuris orientaux, les orientaux boisés...

Les boisés avec des accords, entre autres, chyprés (accord à base de bergamote, de mousse de chêne, de patchouli), ambrés, fleuris et des cuirs.

La meilleure manière de s'y retrouver entre ces quatre catégories de base et tous les sous-groupes est de se familiariser avec les grands classiques proposés par les marques renommées.

On aime ou on n'aime pas

cosm-vr-parfum-170_400_06.jpg
La manière dont vous qualifiez une senteur et dont vous l'appréciez un peu, beaucoup ou pas du tout, est en rapport direct avec ce que cette fragrance signifie pour vous.

En fait, l'attrait ou la répulsion que nous inspire une odeur renvoie au sens qu'on lui a attribué la première fois qu'on l'a sentie, généralement pendant l'enfance. A cet âge de découvertes, les impressions s'impriment dans notre mémoire dans des cases positives ou négatives. Prenons l'exemple d'une gentille grand-mère qui portait un parfum à la lavande : cette odeur rappellera de bons souvenirs tout au long de l'existence et sera donc appréciée. Par contre, si la lavande est associée à une expérience désagréable, elle sera à jamais détestée...

L'appréciation des senteurs est également fortement déterminée par le contexte culturel. Ainsi, pour donner un exemple un peu caricatural, les Asiatiques n'aiment pas l'odeur du fromage, alors que les Français en raffolent. Les Américains n'apprécient pas la fleur d'oranger car on en retrouve dans de nombreux détergents vendus aux Etats-Unis, alors qu'en Europe il s'agit d'une senteur sensuelle, et l'un des composants les plus populaires dans les parfums. Certaines sont universellement désagréables, comme le sulfure d'hydrogène (oeuf pourri).

La parfumothèque

Le parfum est comme un vêtement, vous l'adapterez aux occasions, à votre humeur ou à la saison.

En été, on se tournera plutôt vers une eau de Cologne ultra fraîche, alors qu'au milieu de l'hiver, les parfums seront plus chauds, plus lourds, plus capiteux.

Au bureau, la senteur sera discrète, retenue, posée, alors que le caractère envoûtant primera dans des circonstances plus sensuelles, et le corsé ne manquera pas d'atouts lors d'une fête.

Eau de toilette ou parfum ?

123-cosm-parfum-5-18.jpg
L’alcool (éthanol), c'est le socle. Il présente l’avantage de bien solubiliser les composants odorants et d’être très volatil : il s’évapore pour ne laisser sur la peau que le parfum. Il assure aussi la bonne conservation du produit. La concentration des substances odorantes (exprimée en pourcentage de dissolution dans l'alcool) détermine le type de produit, la persistance des fragrances, la puissance et la tenue du parfum. Ainsi, une senteur fraîche ou marine sera moins tenace que des accords boisés orientaux.

• Eau de Cologne : concentration de 2 à 4%. Tenue environ 1 h.
• Eau de toilette : 5 à 10 %. Tenue de 2 à 4 h.
• Eau de parfum : 10 à 20 %. Tenue de 4 à 6 h.
• Extrait de parfum : 20 à 40 %. Tenue toute une journée.

L'extrait de parfum n'est pas plus intense, mais il est plus sophistiqué et incarne la représentation d'une déclinaison plus dense et plus riche en senteurs, ce qui ne signifie pas pour autant qu'il soit plus fort ni plus puissant.

L'odeur corporelle

L'odeur corporelle est influencée par différents facteurs : l'acidité de la peau, l'alimentation, les médicaments, l'âge, le sexe, ainsi que par la manière dont la peau absorbe les molécules présentes dans l'air ambiant, ou encore la nature et la densité de bactéries sur la peau. La combinaison de tous ces éléments agit sur la manière dont va se réaliser la chimie, ou même l'alchimie entre le parfum et la peau. Le résultat peut être remarquable, ou au contraire catastrophique.

Subtilité, finesse et discrétion

La plupart des gens n'apprécient pas de croiser une personne dégageant une trop forte odeur de parfum, et qui laisse un véritable nuage odorant derrière elle. Le parfum ou l'eau de toilette doivent être portés avec finesse et discrétion, pour son plaisir comme pour celui de ceux qui vous approchent de près.

Enfin, un parfum a besoin de chaleur pour s'évaporer et s'exprimer. Il faut l'appliquer aux endroits où la peau est fine : derrière les oreilles, entre les seins (décolleté), aux poignets ou au creux des genoux. Ne frottez pas : il doit se révéler de lui-même au contact de la peau, naturellement.

Source: Sofie Albrecht (blog en néerlandais : www.cafecosmetique.com)
publié le : 02/07/2020 , mis à jour le 01/07/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci