Lieux publics : l’interdiction de fumer sauve vraiment des vies

Dernière mise à jour: mars 2016 | 4279 visites
123-niet-roken-3-7.jpg

news L’interdiction de fumer dans les espaces accessibles au public et sur le lieu de travail se traduit par une réduction de la mortalité d’origine cardiovasculaire.

En 2010, cette équipe irlandaise (University College Dublin) avait réalisé une première évaluation de l’effet des politiques d’interdiction du tabac dans les lieux publics. Elle a remis cela, en croisant les données issues de 77 études (65 nouvelles) conduites dans 21 pays (8 nouveaux). « Les conclusions avancées en 2010 sont renforcées », indiquent les chercheurs. « Nos données confirment que l’interdiction de fumer dans les espaces publics et sur le lieu de travail contribue à améliorer la santé de la population, en particulier celle des non-fumeurs et singulièrement sur le plan cardiovasculaire. »

Le plus fort impact porte sur la baisse des admissions à l’hôpital de non-fumeurs victimes d’un syndrome coronarien aigu (obstruction d’une ou de plusieurs artères coronaires, qui alimentent le cœur en sang, avec une menace majeure d’infarctus). Par contre, l’interdiction ne semble pas avoir d’effet significatif sur la prévalence du tabagisme et la consommation de tabac. En d’autres termes, et il s’agit au demeurant de son objectif premier, cette mesure protège d’abord et avant tout contre les méfaits du tabagisme passif.

Source: Cochrane Library (www.cochranelibrary.com)
publié le : 09/04/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci