ad

Les aliments frits, un risque pendant la grossesse ?

Dernière mise à jour: mars 2016 | 16420 visites
123-voed-vet-kroket-06-15.jpg

news Les femmes enceintes ne devraient pas manger trop de frites, croquettes et autres aliments frits. Selon une recherche de l’université de Maastricht réalisée en collaboration avec d’autres universités européennes, les substances nocives contenues dans les aliments frits consommés par la maman risquent d'être assimilées par le bébé.

Les chercheurs ont trouvé dans des échantillons de sang de cordon de 1.151 nouveau-nés la présence de substances cancérigènes comme des dioxines (par exemple de poissons, viandes et œufs), PCB (de graisses brûlées), acrylamide (par exemple de pommes de terre frites), nitrosamine (viande et poisson fumé). Ils ont également vérifié si ces substances pouvaient traverser le placenta. Leur conclusion est que le placenta ne protège pas contre ces substances et le fœtus y est exposé.

Les scientifiques ont en effet observé chez ces enfants, surtout chez les garçons, une plus grande sensibilité à l’exposition à des substances cancérigènes et en particulier en ce qui concerne la leucémie. Cela ne veut pas dire que ça mènera au cancer, le risque est même infime.

Mais les chercheurs conseillent tout de même de limiter la consommation de fritures et ne pas frire les aliments trop longtemps. Ils recommandent également aux fabricants d’aliments de faire attention à la qualité de leurs matières premières et, par exemple, de fabriquer les chips à base de pommes de terre qui contiennent naturellement moins de sucre.

Quoi qu’il en soit, le conseil le plus important que l’on puisse donner aux femmes enceintes est de varier leur régime alimentaire, de ne pas fumer et de ne pas boire d’alcool.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub